.

.

Le réchauffement planétaire





Depuis le 7 décembre la capitale danoise reçoit les pays du monde entier au «Sommet de la Terre» (aussi appelé Sommet de Copenhague) en vue de parvenir à un accord pour ralentir/limiter le réchauffement climatique. Certaines personnes, qui se croient réalistes (et qui sont en fait pessimistes) disent: «ça n’a pas fonctionné en 1990 à Kyoto, pourquoi cela fonctionnerait-il maintenant à Copenhague?» tandis que l’ensemble du monde retient son souffle dans l’expectative, conscient de l’enjeu pour l’Homme. Dans ce cadre, les signes montrent qu’on peut être optimiste; j’aimerais dire pourquoi ici.

Pour qui connaît la nature de notre faculté mentale, celle-ci a une façon particulière et bien à elle d’apprendre: elle est comme l’écolier qui a besoin d’avoir des problèmes à résoudre pour trouver la solution et ainsi apprendre. L’Homme a donc BESOIN que ça aille mal afin qu’il puisse redresser la situation. Comme disent les Américains: «Things must become bad before they get better» (les choses doivent empirer avant de s’améliorer). PAS DE PROBLÈME à résoudre = PAS DE PROGRÈS (pour l’être humain).

Tout ça pour dire que l’Homme trouvera la solution PARCE QUE le climat se réchauffe. À moins d’être clairvoyant, on ne peut pas savoir d’avance ce qui résultera de ce sommet. Tout au plus peut-on relever des signes encourageants: parmi ceux-ci le nombre de pays qui se sentent concernés (192 sur un total de 195). Il semble que l’ensemble de la population mondiale trouve la situation préoccupante. Et cela même est une assurance que la solution suivra. Maintenant que son attention a été attirée (pas seulement celle d’un petit groupe d’écologistes), la solution est CERTAINE de venir.

Après Rio, puis Kyoto, c’est maintenant Copenhague. Mais cette fois-ci ça semble sérieux. Habituellement à ces sommets, les pays délèguent leur ministre de l’environnement; aujourd’hui et pendant 10 jours, chefs d’état et premiers ministres vont discuter de ce qui nous préoccupe tous: l’avenir de notre planète.

L’Homme est un formidable solutionneur de problème, alors il a maintenant un formidable problème à résoudre. La question n’est pas de savoir s’il réussira mais quand et comment il le fera (ça va être super intéressant de voir cela). Ceux qui savent comment les choses se passent ne peuvent qu’admirer «la grande prévoyance» qui fait sortir une chose splendide d’une autre potentiellement catastrophique: amalgamer (ficeler ensemble) tous ces égoïsmes nationaux en UNE espèce humaine sous prétexte d’un bouleversement climatique, fallait le faire. Bravo la Terre!

Il faut savoir que si la situation est sérieuse, ce n’est rien de nouveau cependant puisque la Terre, au cours de sa longue histoire, est périodiquement passée par des ères de glaciation et de réchauffement. De nos jours, c’est une période de réchauffement dû à l’activité humaine (il y a 200 millions d’années c’était dû à des centaines de volcans). Et puisque l’Homme a causé cela, il doit retrousser les manches et s’efforcer sérieusement de renverser la vapeur.

Alors, je ne sais pas si ce sommet sera LE sommet, mais ce n’est pas l’important. Ce qui importe, ce n’est pas de réduire les émissions de CO2 de 25 à 30% d’ici 2020 (comme les scientifiques le recommandent), mais de CROIRE en l’Homme–ce qui n’est pas dans le vocabulaire de la science. Bien sûr que l’activité de l’Homme cause le réchauffement climatique, mais il y a une certaine arrogance (ou pour le moins ignorance aveugle) pour croire que c’est l’Homme seul qui résoudra ce problème («Si nous ne le faisons pas, personne ne le fera pour nous»). C'EST TOTALEMENT FAUX!

Un petit enfant est dépendant de ses parents pour tout (nourriture, vêtements) et tout cela lui est fourni. Mais aujourd’hui l’Homme n’est plus un petit enfant; il est plutôt comme un adolescent qui s’apprête à devenir adulte. Nous avons tous été adolescent et nous savons que c’est un âge difficile: l’adolescent (l’Homme) essaie d’agir comme un adulte, mais il ne peut pas (pas encore); il est plutôt maladroit, pollue sa planète, sa façon catastrophique de vivre perturbe le climat, etc. Mais il y a une solution simple (mais l’Homme ne voit pas ce qui est simple; il complique tout): c’est de reconnaître qu’il n’est pas adulte, qu’il n’est qu’un adolescent, et qu’il ne peut plus rien. Alors ses parents (qui l’aiment) accourront et répareront d’un seul geste son gâchis.

Demain l’Homme-adulte bâtira son monde sur une Terre heureuse et belle.




3 commentaires:

almanachronique a dit...

Oh, bravo, Jigé!
Voilà écrit en clair, tout ce que je pense et n'arrive jamais à formuler
merci
Pomme

Gaël a dit...

"Alors ses parents (qui l’aiment) accourront et répareront d’un seul geste son gâchis."

Mouis... j'me permet d'être sceptique, là. J'ai cru comprendre que tu considères l'ensemble de l'humanité comme globalement adolescente. Fort bien, pourquoi pas, c'est d'un optimisme des plus charmant, mais si toute l'humanité est au mieux adolescente, qui sont ces "parents" qui viendront l'aider ?
(J'me permet le tutoiement, pour l'échange des idées c'est nettement plus efficace et rapide. Je trouve.)

Bon, loin de moi l'idée de vouloir comme tout un chacun mentionner le fait qu'une fois encore ce ne sont pas ni les "citoyens" (beurk, quel mot désagréable) ni les chefs d'Etat qui peuvent apporter des solutions puisque ce ne sont pas eux les causes du problème. C'est chimère que de croire l'humain capable subitement de bouleverser l'ordre économique et social de la planète dans son ensemble, donc aucune solution au problème via de simples réunions entre chef d'Etat.

Pour toi, c'est important de CROIRE en l'homme. Mouais, croire que subitement il va être capable d'agir en tant qu'espèce entière et non plus en tant qu'individu ou au mieux de communauté ? Servir les intérêts du monde entier plutôt que les siens propre ? J'ai des doutes ;)

M'enfin, ton billet a au moins le mérite d'exister :)

Tom Goldfax a dit...

Salut cher ami,

Désolé d'avoir pris la poudre d'escampette et réduit mon blog à néant. Je voulais seulement te faire part de la création d'un nouveau blog, dont voici l'adresse: http://mes.carnets.de.lectures.over-blog.com/
Si cela t'intéresse, tu es le bienvenue pour laisser des commentaires et t'inscrire à la newsletter.

A très bientôt de te lire !

TG

Mes articles

QUI EST DONC CE JIGÉ?

Ma photo
Laval, Québec
L'AVC qui a laissé mon corps handicapé en 1990 m'a aussi donné une compréhension inouïe de tous les êtres vivants (surtout humains mais aussi animaux).
Les scientifiques disent que nous utilisons seulement 10% du cerveau. Peut-être mon 10% s'est-il légèrement déplacé car des choses qui sont faciles à la plupart me sont impossibles ou difficiles et des choses qui leur sont extraordinaires sont très ordinaires pour moi.

Mes amis disent que je suis philosophique car je ne prends pas la vie pour acquis: je la questionne jusqu'à ce qu'elle me donne des réponses. Mais cela m'a amené à découvrir quelques uns de ses secrets, et ces secrets, je veux les partager avec toi, ami. (Voir L'HOMME QUI CHERCHAIT DES RÉPONSES -juil. 2008)

Articles les plus consultés

COMBIEN DE PAGES ONT VISITÉ MES AMIS ET D'OÙ SONT-ILS?



Compteur gratuit
DEPUIS JUIN 2009


Flag Counter





CES AMIS SONT ABONNÉS À CE BLOG