.

.

Origine et avenir de la science

 

 

l'humanité qui monte

 

 

 

Salut ami

Voici une belle histoire sur l’origine de la science; l’important n’est pas de savoir si elle est vraie, mais “est-ce que ça peut t’encourager à être une meilleure personne?”.

Cette histoire, je l’ai contée à quelqu’un un jour, et immédiatement après, il m’a demandé: “avez-vous des preuves?”. C’est ABSOLUMENT sans importance: 100 personnes qui liront cette histoire comprendront 100 choses différentes, et elles sont valables… POUR CHACUN D’EUX. La seule chose qui devrait compter POUR TOI, c’est: “est-ce que cette histoire peut être utile POUR MON PROGRÈS?”. À chacun de décider.

Jadis et pendant plusieurs milliers d’années le SAVOIR était détenu par quelques rares Hommes qui le distillaient aux humains illettrés d’alors sous forme de contes ou de pièces de théâtre; il faut dire que pendant très longtemps 95-96-97% des Hommes ne savaient pas lire: c’était plus une “masse humaine” qu’un ensemble d’individus.

Ce fut ainsi jusqu’à l’antiquité grecque où des philosophes voulurent partager leurs connaissances avec l’ensemble des Hommes (dont beaucoup avaient appris à lire); ils s’aperçurent alors que seule la partie la plus matérielle du savoir pouvait être standardisée, et pas la partie la plus spirituelle (on ne peut pas apprendre à “devenir spirituel”). C’est ainsi que la connaissance cessa d’être globale, et que naquirent la science et la spiritualité.

Comme les connaissances de ceux qui détenaient LE SAVOIR étaient empiriques (= basées sur leur expérience propre) elles variaient beaucoup d’une personne à l’autre. Les connaissances des SAVANTS (ceux qui détenaient la partie matérielle du SAVOIR) étaient basées sur la théorie, ce qui les rendaient plus facilement transmissibles; cette standardisation des connaissances forma les tout premiers balbutiements de la science*.

* LA SCIENCE est encore très jeune (présentement elle a plus de questions que de réponses). Cependant ses récents développements laissent entrevoir un avenir glorieux.

Comme les SPIRITUALISTES acquéraient leurs connaissances spirituelles en expérimentant sur leur propre personne (en observant les divers états de conscience, par exemple), celles-ci n’étaient pas facilement transmissibles, et ne furent jamais “POPULAIRES”. Au début (et pendant un certain temps), les différences entre SCIENCE et SPIRITUALITÉ avaient peu de conséquences: il s’agissait simplement de deux façons différentes de considérer une même chose (= notre  monde).

C’est plus tard que les choses se gâtèrent –graduellement. Pour une raison qu’il ne convient pas de dire ici, quelque chose d’obscur et d’égoïstement dogmatique s’interposa entre SCIENCE et SPIRITUALITÉ, créant un fossé qui les séparait. Avec le temps le fossé s’élargit, et aujourd’hui le divorce entre ces deux SEMBLE irrémédiablement prononcé.

Aujourd’hui l’humanité a vieilli, tout le monde (ou presque) sait lire et peut penser par lui-même. On se rend de plus en plus compte que ce monde est injuste et “irrespirable”. Mais ça, c’est connu et archi connu: depuis si longtemps les conditions de vie sont difficiles, mais les gens ne se révoltaient pas (“C’est comme ça la vie”); en fait, l’idée qu’on puisse se révolter contre la vie leur était complètement étrangère. Ce qui est nouveau, c’est que maintenant beaucoup refusent ces conditions, et c’est général (pas du tout une exception qui touche seulement un groupe ou un pays): les gens N’ACCEPTENT PLUS des conditions qu’ils jugent impossibles, car ils le ressentent comme une profonde injustice. Ils ne sont pas heureux et ILS LE DISENT collectivement: un peu partout ils s’assemblent pour le dire/manifester/protester.

Alors on voit le tableau: c’est un mouvement d’individus réunis ensemble, c.a.d. que c’est aussi quelque chose de COLLECTIF. Bien sûr, ce n’est pur, c’est encore mélangé à toutes sortes de choses –qui servent de PRÉTEXTE pour s’assembler (vie chère, chômage élevé, politiciens incapables, etc.); c’est inévitable au début, mais ça augure bien pour l’avenir: ce sera une humanité remarquable.

Dans toute cette histoire, nous aurons gagné quelque chose de précieux: ce fantastique SAVOIR que quelques individus désintéressés possédaient, il est d’ores et déjà certain que chacun de nous y aura accès. 

Et comme “SAVOIR EST GAGE DE BONHEUR”…

 

clip_image003_thumb1_thumb_thumb_thu

2 commentaires:

Rose Lys a dit...

bonjour, j'ai du mal à tutoyer, donc , : vous m'avez fait un gentil commentaire en 2009!! (il n'est jamais trop tard)sur un site que je viens de retrouver.
depuis j'ai ouvert un autre "shamballaroselys.blogspot.com" et j'ai écris un livre (en cours de relecture par un pro): "DIEU et la Nouvelle Humanité"...pourquoi l'apocalypse et comment être protégé...comment sauver la Planète, en ouvrant son coeur à Dieu et en Lui demandant de prendre nos vieilles peaux ancestrales. nous n'avons plus de siècles devant nous , que des décennies.
depuis 2009 j'ai encore évoluée et suis devenue "canal" . c'est en "canal" que j'ai écrit ce livre.
à propos de votre texte très érudit, je pense que ces changements dont vous parlez correspondent à l'avenue de cet apocalypse.
au niveaux des peuples , ils doivent se libérer de leurs dictatures et ensuite ,ils doivent choisir entre la démocratie et les extrêmismes religieux. c'est ce qui est entrain de se faire . malheureusement dans le sang.
l'apocalypse c'est LA REVELATION: chaque âme sans exception aucune doit se retrouver seule face à LA SOURCE qui l'a créé et prendre SEULE la décision de LA suivre ou pas. ce sera la Grande séparation : DIEU ou pas DIEU.
merci de ce texte , je n'avais pas "vue" comme cela ;
le problème avec la science c'est qu'elle est souvent destructrice . sa séparation d'avec le Divin fait des scientifiques des apprentis sorciers .
mais l'apocalypse va sans doute changer tout cela puisque même le nouveau pape à changé , l'église change , tout change donc la science va changer un jour .
pourle moment je n'ai pas lu d'autres textes de vous ;je ne manquerais pas de vous communiquer mes commentaires .à bientôt donc.
roselys.(je ne comprends pas "choisir une identité" aussi je vous transmet mon mail"roselys999@yahoo.com)

Jigé a dit...

Salut Roselys, beaucoup de choses intéressantes dans ce que tu dis. Permets-moi de «commenter ton commentaire».
«sauver la planète»: elle n’a pas besoin d’être sauvée, c’est l’Homme qui a besoin de la comprendre; c’est en train de se faire; ça va devenir évident dans les prochaines années.
«nous n'avons plus de siècles devant nous, que des décennies»: c’est aussi mon impression.
«ouvrir son coeur à Dieu»: assez d’accord (dépendamment de ce que tu appelles Dieu). Personnellement j’utilise bcp le mot Dieu mais je n’ai pas de religion depuis longtemps.
«se libérer de leurs dictatures et ensuite, ils doivent choisir entre la démocratie et les extrêmismes religieux. c'est ce qui est en train de se faire, malheureusement dans le sang»: tu parles sûrement de l’Égypte et de la Syrie; il y a bcp de vrai, mais c’est coloré par ton point de vue d’occidentale. Permets-moi de rectifier: les peuples arabes ont leurs difficultés (comme nous avons les nôtres); ils font partie de l’humanité (tout comme nous), et c’est l’humanité dans son ensemble à qui cela profitera finalenent.
C’est vrai que présentement les scientifiques font figure «d’apprentis-sorciers»; mais c’est parce que l’humanité est jeune; avec le temps ça se corrigera de lui-même (aucune préoccupation à avoir de ce côté-là).
Ce que tu dis des extrémismes religieux est parfaitement exact; les peuples arabes le savent, et la plupart font ce qu’il faut pour en sortir. Chez eux le poids des traditions est un boulet qui les ralentit; par contre une fois qu’ils auront «réussi» leur spiritualité innée (différente de la religion) profitera à toute l’humanité.
«c'est en "canal" que j'ai écrit ce livre»: ah bien; mais peut-être qu’il y a plusieurs autres «canal», peut-être même que j’en suis un aussi, qui sait? Quoi qu’il en soit, bonne chance avec ton livre, merci pour ta visite, et reviens quand tu veux.
JG

Mes articles

QUI EST DONC CE JIGÉ?

Ma photo
Laval, Québec
L'AVC qui a laissé mon corps handicapé en 1990 m'a aussi donné une compréhension inouïe de tous les êtres vivants (surtout humains mais aussi animaux).
Les scientifiques disent que nous utilisons seulement 10% du cerveau. Peut-être mon 10% s'est-il légèrement déplacé car des choses qui sont faciles à la plupart me sont impossibles ou difficiles et des choses qui leur sont extraordinaires sont très ordinaires pour moi.

Mes amis disent que je suis philosophique car je ne prends pas la vie pour acquis: je la questionne jusqu'à ce qu'elle me donne des réponses. Mais cela m'a amené à découvrir quelques uns de ses secrets, et ces secrets, je veux les partager avec toi, ami. (Voir L'HOMME QUI CHERCHAIT DES RÉPONSES -juil. 2008)

Articles les plus consultés

COMBIEN DE PAGES ONT VISITÉ MES AMIS ET D'OÙ SONT-ILS?



Compteur gratuit
DEPUIS JUIN 2009


Flag Counter





CES AMIS SONT ABONNÉS À CE BLOG