.

.

La peau


clip_image002

La science nous apprend que la peau est un organe qui recouvre la totalité du corps; mais cet article ne parle pas de la peau d’un point de vue scientifique. Alors je ne dirai pas qu’elle joue un rôle de protection (des microbes et des rayons du soleil) ou de régulation de la température corporelle (par sudation ou frissonnement); je ne parlerai pas non plus de sa capacité à se régénérer (phénomène de la cicatrisation); et on ne verra pas ici les mots de derme et d’épiderme, de glandes sébacées ou de follicules pileux.

En fait ce qui m’intéresse, c’est philosopher (= faire du blabla très sérieux) sur un aspect méconnu de la peau: sa relation avec notre EGO (un mot latin qui veut simplement dire MOI). Bien sûr, on sait depuis longtemps que «la peau est l’organe du toucher» et qu’elle permet une connaissance des êtres et des choses par un contact rapproché qu’on qualifie d’agréable ou de désagréable; mais la peau est beaucoup plus que cela.

De même que chaque pays est délimité par ses frontières, on peut dire que la peau marque la limite de chaque individu: à l’intérieur, c’est moi, et à l’extérieur, ce n’est plus moi. Autrement dit, je suis un minuscule infime petit individu dans un monde plus ou moins familier ou plus ou moins étranger certes, mais très vaste et qui n’est pas MOI. Bien sûr, à ses yeux chacun est le plus important, mais soyons réaliste, le monde est composé de 0,1% de MOI et de 99,9% de «non-moi».

En fait, le monde est fait de choses et d’êtres* (toute chose organique: plantes, animaux et êtres humains, et toute chose inorganique: minéraux, objets, planètes, etc.), tout cela ayant un ÉGO (sinon ça n’aurait pas d'existence séparée); alors quoi que je touche, c’est «mon égo»** qui touche l’égo d’un autre (ou à l’égo de quelque chose d’autre que moi); à cet égard, l'Homme est différent de tout le reste: il a une couche d'égo supplémentaire (ou est-ce une fonction supplémentaire du même EGO?) qui est très utile pour l'individualiser dans son espèce; TOUCHER un de ses semblables implique donc pour lui 2 égos: si Paul veut toucher Robert, il doit aller au-delà de son égo, puis, passer au travers de l'égo de Robert (sinon il n'y a qu'un contact de peau à peau –c.a.d. rapproché; comme nous faisons encore partie d'une humanité dans l'enfance, ce genre de contact est la norme, et quelqu'un qui aurait un contact à distance serait considéré comme un anormal).
* TOUTE matière est faite d’atomes, et on ne distingue PAS des atomes organiques et d'autres inorganiques. De plus les atomes bougent continuellement, ce qui fait que les atomes qui composent mon corps se retrouveront peut-être dans la table ou le chien la minute d’après.
** Ce n’est pas tout à fait exact, mais dit comme ça aide à comprendre l’EGO. En réalité, il n’y a pas MON égo, TON égo, SON égo; il n’y a qu’UN égo et ce n’est la propriété de personne, mais en passant à travers chacun, ça permet l’existence de tous: si MOI, TOI, LUI existons, c’est grâce à l’égo (de même qu'il n'y a pas MON oxygène, TON oxygène, SON oxygène: il y a "L" 'oxygène et ça ME/TE/LUI permet de vivre).

On sait que l’humanité a beaucoup évolué au cours des siècles et des millénaires: aujourd’hui nous comprenons des choses que nous ne comprenions pas naguère et nous avons développé des qualités qui étaient complètement absentes il y a à peine cent ans; autrement dit, nous sommes moins ignorants, notre cerveau est bien développé –nous ne sommes pas vraiment plus heureux, mais nous comprenons facilement POURQUOI nous ne le sommes pas (tout comme un adolescent comprend davantage qu’un jeune enfant); tout à fait comme si l’humanité-adolescente d’aujourd’hui s’apprêtait à devenir adulte. Par exemple, si un pays a des malheurs (tremblement de terre, famine, crise financière, etc.), tous les autres pays lui viennent en aide (on n’aurait jamais vu ça, il y a à peine 50 ans).

Cette soudaine empathie pour un pays qui souffre, d’où est-elle venue? Bien sûr, on croit savoir: «c’est l’évolution», mais L’ÉVOLUTION, qu’est-ce que c’est au juste? Pendant longtemps on n’a aucune empathie, puis tout d’un coup, BAM: «empathie générale pour tout le monde!». À moins de croire à la génération spontanée, on est bien obligé de croire que ça vient de quelque part. D’où? Et si… l’empathie était déjà en nous, mais EN POTENTIEL, non encore développée (un peu comme la jolie fleur: tout à coup elle sort de terre et se met à pousser, mais c’est parce que la graine était DÉJÀ dans la terre).

Cette EMPATHIE nouvellement acquise est un signe du genre d’adulte que l’humanité deviendra. Cool, hein! Dans le monde archi-individualiste d’aujourd’hui, chacun est séparé de son voisin humain par sa peau, naturellement. Et comme nous sommes individualistes, cette peau est «opaque» (psychologiquement, bien sûr), ce qui fait que Paul ne sait pas ce que Pierre pense (à moins que ce dernier le lui dise). L’EMPATHIE est une transition: nous sommes encore individualistes, mais nous pouvons nous mettre à la place d’un autre individu, et agir en conséquence.

L’empathie nous aide donc à passer de l’individualisme à… (à quoi au juste? Voilà qui serait intéressant de savoir). Voyons un peu, avec l’individualisme notre peau est «opaque», imperméable à tout ce qui vient des autres, et l'EMPATHIE change cela partiellement (et psychologiquement): une peau imperméable à ce qui vient des autres devient une peau PERMÉABLE: la distance/différence entre "mes" pensées et les pensées des autres a donc été réduite. Mais ce n'est qu'un tout petit début, la véritable compréhension de l'autre étant encore à venir.

Quand ça se produira (c'est pour bientôt!) il y aura encore un "MOI", mais ce ne sera pas un "MOI personnel" limité à notre petite personne, plutôt le MOI de beaucoup de personnes (c'est très difficile à expliquer car les mots n'existent pas). Disons que la peau deviendra "poreuse" et laissera passer toutes les infos venant de ces autres "MOI" (présentement la peau est comme une carapace qui à la fois nous protège de l'intrusion des pensées des autres, ET nous empêche de communiquer librement avec eux). Comme "MOI" est le MOI de beaucoup de personnes, au tout début quand "leurs" pensées viennent en moi, ça devient "mes" pensées, et je peux avoir tendance à croire que je suis influençable (par exemple, si une personne a des pensées négatives, quand ces pensées entrent en moi, ça devient MES pensées; alors au tout début on peut se désoler: "Comment est-ce possible, d'habitude je n'ai que des pensées positives"). Mais ça ne dure pas: très tôt on ressent une joie immense car on fait partie d'un ensemble.

Ce n'est pas du tout comme la télépathie où le petit individu personnel contacte mentalement à distance un autre individu (parfois, mais pas toujours, à son insu), ici, il n'y a plus de petit individu personnel, il y a un individu qui fait partie d'un ensemble (les mots n'existent pas encore, alors je ne sais pas comment dire), mais chacun est fort de la force de l'ensemble, a accès aux connaissances de l'ensemble, etc.; c.a.d. que c'est de BEAUCOUP supérieur à tout ce que l'Homme connait. Et la merveille, c'est que c'est parfaitement NATUREL.

Ce "contact à distance", c'est notre avenir évolutif à nous, humains (un avenir PROCHE). Et ça touchera tout le monde sans exception (sans mérite particulier, simplement parce que "le temps est venu"). Je ne suis pas spécial (un sage, un saint, ou que sais-je?), je suis un Homme "ordinaire", comme toi; alors si ça été possible avec moi, pourquoi ça ne le serait pas avec toi? Nous en avons assez des religions de nains qui promettent le salut "à la condition que... ". Nous voulons le bonheur MAINTENANT, sans conditions, et nous l'aurons tout naturellement car l'évolution se dirige LÀ; il ne faut pas lui résister, c'est tout. Moi, je suis "la pomme rouge":

Dans un verger, il y a beaucoup de pommiers; et chaque pommier porte des centaines et des centaines de pommes. En mai, les pommes sont petites, vertes et sûres, mais elles croissent rapidement, et en septembre elles sont devenues grosses, rouges et sucrées. C'est que c'est "le temps des pommes". Et toutes mûriront dans les mêmes semaines; quelques-unes mûriront un peu avant les autres, comme pour leur dire que le temps est arrivé. Pour une raison que j'ignore (ou peut-être pas de raison du tout) ma pomme est rouge. Alors, prépares-toi frère,

LA SAISON DE L'HOMME EST À NOS PORTES
 
 
 
 

1 commentaire:

Une sorcière a dit...

Salut
Je viens à l'instant de relire plusieurs blogues.C'est vraiment intéressant. Merci d'écrire!

Mes articles

QUI EST DONC CE JIGÉ?

Ma photo
Laval, Québec
L'AVC qui a laissé mon corps handicapé en 1990 m'a aussi donné une compréhension inouïe de tous les êtres vivants (surtout humains mais aussi animaux).
Les scientifiques disent que nous utilisons seulement 10% du cerveau. Peut-être mon 10% s'est-il légèrement déplacé car des choses qui sont faciles à la plupart me sont impossibles ou difficiles et des choses qui leur sont extraordinaires sont très ordinaires pour moi.

Mes amis disent que je suis philosophique car je ne prends pas la vie pour acquis: je la questionne jusqu'à ce qu'elle me donne des réponses. Mais cela m'a amené à découvrir quelques uns de ses secrets, et ces secrets, je veux les partager avec toi, ami. (Voir L'HOMME QUI CHERCHAIT DES RÉPONSES -juil. 2008)

Articles les plus consultés

COMBIEN DE PAGES ONT VISITÉ MES AMIS ET D'OÙ SONT-ILS?



Compteur gratuit
DEPUIS JUIN 2009


Flag Counter





CES AMIS SONT ABONNÉS À CE BLOG