.

.


Une planète si belle




Je te salue ami

Quand la cosmonaute soviétique Valentina Tereshkova a vue la terre de l'espace pour la première fois en 1965, elle a trouvé que celle-ci formait une si jolie unité vue de là-haut, sans toutes nos frontières. La terre pourrait être si belle si l'Homme n'en avait pas fait un tel gâchis. Pas surprenant que ce brouillon d'Homo sapiens ait été exclus du paradis terrestre: il en aurait fait Dieu sait quoi! Homo sapiens: l'Homme connaissant. Connaissant de quoi, on se demande bien: il a pris une planète si belle et en a fait la chose qu'on connaît. Non satisfait d'exploiter ses richesses à outrance et de la polluer horriblement, il a aussi détruit l'habitat de centaines d'autres espèces.

Malgré tout cela, il y a de l'espoir pour l'Homme. D'une part, parmi les Hommes certains se sont levés et ont à cœur la survie des espèces menacées (menacées par qui? Par l'Homme, bien sûr!), tandis que d'autres Hommes s'efforcent de réduire la pollution. La population même y est sensible. D'autre part, la situation que vit l'Homme présentement avait été prévue de longue date par la Terre (qui sait ce qu'elle fait!) et n'est que temporaire. Elle n'a pour but que d'amener l'Homme à prendre conscience du résultat de ses actions, de façon à ce qu'il aspire à cette harmonie qui lui fait tant défaut. Lorsqu'il sera prêt, cette Harmonie (qui existe déjà en potentiel -inconnue- au plus profond de lui) surgira au grand jour, et désirée, appelée par l'Homme, s'installera tout naturellement en lui. Et l'Homme futur rira de la barbarie de l'homme du 21e siècle.


L'Homme est tellement obnubilé par ce qu'il voit qu'il ne perçoit même pas ce qui est là,
mais que son mental est totalement incapable de voir.

Une terre magnifique attend qu'il puisse la percevoir (le paradis terrestre de la Bible).

La terre n'est pas polluée: c'est une APPARENCE (l'illusion du mental).
Nous naissons, vivons et mourons dans une illusion. C'est une illusion qui nous empêche de voir la réalité.


Ce monde est merveilleusement beau, mais on ne le sait pas. En fait quelque chose en nous nous rend INCAPABLE de nous en apercevoir. Mais quoi? Qu’est-ce qui nous rend aveugle à son ineffable beauté? J’ai déjà dit que nous ne voyons RIEN du monde tel qu’il est: nous ne voyons qu’une APPARENCE de réalité vue à travers des lunettes mentales déformantes. Ce n’est pas de la faute du mental : il est fait comme ça, et c’est très utile pour AUTRE CHOSE (j’en reparlerai). Son arrogance, c’est de nous dire que parce que lui est incapable de percevoir une réalité divine, celle-ci n’existe pas. Il faut savoir alors puisque par nature le mental est totalement incapable de constater de façon certaine que le monde est BEAU au-delà de «nos plus beaux rêves», que la seule manière pour nous de voir cela est d’aller à la prochaine étape de l’évolution: prendre conscience de ce qui, en nous, le peut (et qui est au-delà du mental).

Et comme le mental est si bruyant qu’on n’entend que lui et qu’on ne peut pratiquement pas entendre la voix de notre conscience (pour qui cette beauté est évidente), la première chose à faire est de le réduire au silence (généralement de façon temporaire, mais parfois permanente). Les différentes spiritualités ont étudié minutieusement la question à travers les siècles et ont élaboré diverses méthodes pour arriver à ce résultat. Parmi cette pléthore de méthodes, l’on n’a qu’à en choisir une, à s’y tenir obstinément, et à pratiquer avec persévérance jusqu’à ce qu’on ait réussi (le résultat vaut 100 fois le temps investi).

Si l’on regarde la Terre, on ne peut que constater le gâchis que l’Homme en a fait : pollution de toutes sortes, pillage systématique de ses richesses sous prétexte d’exploitation de ses ressources1 (sans mentionner que des centaines d’autres espèces ont disparues ou sont menacées d’extinction par sa faute).

Mais souviens-toi, ami : nous sommes INCAPABLES de voir la Terre telle qu’elle est réellement, nous n’en voyons qu’une APPARENCE (une illusion, dit littéralement la spiritualité). Si c’est vrai il est impossible de dire que la Terre est réellement polluée; tout ce que nous pouvons dire, c’est qu’elle nous APPARAÎT comme cela. Mais c’est formidable! Si ce monde nous apparaît déformé, ça veut dire qu’on n’a pas à changer le monde; il n’y a qu’à changer ce qui nous le fait voir déformé, et IMMÉDIATEMENT la perspective RÉELLE est rétablie. Un simple regard à changer! Est-ce que ça peut être si simple? Qui l’eut cru?

Et comme c’est le mental qui déforme la réalité, c’est lui que nous devons maîtriser. Mais attention: maîtriser ne veut pas dire détruire (d’ailleurs c’est impossible) sous peine de régresser. Or, quand on dit au mental que la pollution n’est qu’une apparence mensongère et qu’en réalité elle n’existe pas, sa réaction peut prendre l’une ou l’autre de deux formes :
1. Une sorte d’incrédulité sûre d’elle-même: ce n’est pas réaliste, c’est un utopiste, ou au contraire,
2. Une réaction d’irresponsabilité qui peut se traduire par : dans ce cas on peut polluer?
Ces deux réactions sont normales mais tout aussi fausses l’une que l’autre.

Ce que nous pouvons faire cependant (et qui est très avantageux pour nous) c’est de nous efforcer d’accéder à la prochaine étape de l’évolution (et cela nous le pouvons TOUS –à la condition que nous le voulions obstinément).

J’ai déjà expliqué que le mental –qui est éminemment progressiste- a BESOIN de faire des erreurs pour pouvoir apprendre d’elles et devenir meilleur, ou encore il a BESOIN d’avoir un problème à résoudre pour trouver la solution et ainsi apprendre/progresser (c’est ainsi qu’il trouvera une solution à la pollution qu’il a lui-même causée). Mais il existe une faculté en nous (généralement inconsciente parce que nous n’avons pas appris à la développer) avec laquelle on n’a pas besoin de faire des erreurs pour apprendre: on va indéfiniment de connaissance en connaissance –ou de lumière en lumière.
_________________
1. De nos jours l’Homme est si efficace qu’il a trouvé le moyen de prendre les richesses de la Terre plus vite qu’elle ne peut les produire, de sorte qu’elle s’appauvrit peu à peu.




2 commentaires:

Jacky a dit...

Merci pour votre visite et votre commentaire sur mon blog Jakilune, et si vous aimez les images j'en ai fait un autre qui est juste mes photos et qui se nomme JAKIMAGES http://jakimages.canalblog.com/.Je vais prendre le temps de lire vos propos et je reviendrai la-dessus.
Bonne journée!

grenouille a dit...

Je suis d'accord avec toi... La beauté de la Vie... Quand on est en phase avec cette beauté c'est ...magique, merveilleux, incroyable...Je la perçois souvent ds la Nature si généreuse, cette Nature qui nous offre tant de beauté à travers sa lumière, ses couleurs, ses chants, ses mouvements...Je la perçois également chez l'Homme qd on rencontre ces personnes qui rayonnent de beauté car elles sont lumière...J'ai des moments de perception de cette beauté...
Et donc je partage ton point de vue...
Mais que dire à qqun qui revenu du Rwanda, du Kosovo, de Tchad...a vu tant d'horreurs, tant de massacres d'humains à humains... qqun qui a vu non pas des humains mais des bêtes (pour ne pas dire animaux qui sont respectables...)...Que dire à cette personne qui après ces expériences traumatisantes ne croit plus en l'humain et encore moins à la religion puisque cette personne en rentrant s'est débaptisée pour marquer sa conviction à la non existence de Dieu puisque tant d'horreurs pouvaient exister...
J'ai bcp réfléchi après ses propos...difficile de parler du karma quant on voit les civils, les enfants malmenés par des enjeux politiques de pouvoir... d'ego...on pourrait dire qu'ils ont un karma lourd... peut être...mais à ce niveau extrême d'état régressif, on se demande si on progresse vraiment, si notre espèce avance?? Exterminant des innocents, des cultures (amérindiens, et autres ethnies à travers le monde), des espèces animales, faisant du mal à notre mère Terre... Une personne de lumière me disait que "s'il y autant d'ombre c'est qu'il autant de lumière pour pouvoir créer cette ombre"... Effectivement... Mais jusqu'où devons nous aller pour enfin évoluer??

Mes articles

QUI EST DONC CE JIGÉ?

Ma photo
Laval, Québec
L'AVC qui a laissé mon corps handicapé en 1990 m'a aussi donné une compréhension inouïe de tous les êtres vivants (surtout humains mais aussi animaux).
Les scientifiques disent que nous utilisons seulement 10% du cerveau. Peut-être mon 10% s'est-il légèrement déplacé car des choses qui sont faciles à la plupart me sont impossibles ou difficiles et des choses qui leur sont extraordinaires sont très ordinaires pour moi.

Mes amis disent que je suis philosophique car je ne prends pas la vie pour acquis: je la questionne jusqu'à ce qu'elle me donne des réponses. Mais cela m'a amené à découvrir quelques uns de ses secrets, et ces secrets, je veux les partager avec toi, ami. (Voir L'HOMME QUI CHERCHAIT DES RÉPONSES -juil. 2008)

Articles les plus consultés

COMBIEN DE PAGES ONT VISITÉ MES AMIS ET D'OÙ SONT-ILS?



Compteur gratuit
DEPUIS JUIN 2009


Flag Counter





CES AMIS SONT ABONNÉS À CE BLOG