.

.




Science, spiritualité et religion





Ami lecteur je te salue

Si on observe la vie, on constate qu’il n’y a pas deux mondes: le monde matériel d’une part, et le monde spirituel de l’autre. Il n’ya qu’un seul monde, et nous y vivons. Alors la suspicion ou la méfiance entre science et spiritualité m’apparaît comme une LIMITATION nuisible au progrès de l’humanité: favoriser l’une au détriment de l’autre peut être favorable à quelques individus, certes, mais aucun doute qu’elle soit désavantageuse à l’humanité dans son ensemble (dont chacun de nous fait partie). Ce sont deux façons différentes de voir une seule chose: la vie; différentes mais complémentaires (ça veut dire «qui se complètent»). On peut rapprocher science et spiritualité d’ailleurs, car si elles étudient la même chose de deux points de vue fort différents (et parfois opposés), elles sont toutes deux basées sur la même chose: l’expérience. D’ailleurs autrefois ces deux étaient une et on disait simplement LA CONNAISSANCE.

Par contre la religion (toutes les religions) n’est pas basée sur l’expérience mais sur le dogme. Cela a été très utile à une humanité dans l’enfance (pour lui rappeler qu’il y a autre chose dans l’univers que ce qui tombe sous ses cinq sens). Aujourd’hui l’humanité a vieilli, et les religions sont moins nécessaires (elles peuvent même être nuisibles à toute une partie de l’humanité en l’empêchant de progresser). À un enfant on peut conter des histoires, on peut même lui faire croire au Père Noël. Les autorités religieuses se plaignent qu’il y a moins de fidèles dans leurs églises. C’est tout à fait normal (essayez donc de faire croire au Père Noël à un adolescent!). Tout ça pour dire que les gens ne sont pas prêts d’arrêter de déserter les églises. Ils chercheront de plus en plus à vérifier les choses par eux-mêmes plutôt que de croire aveuglément certains hommes qui prétendent connaître et dire «la volonté de Dieu» mais qui ne savent que répondre à leurs questions par: «on ne sait pas, c’est un mystère, il faut avoir la foi». Le déclin des religions est donc irréversible et leur disparition graduelle, inévitable; c’est une excellente chose pour nous, car cela montre que nous pouvons de plus en plus nous passer d’elles; c’est donc un signe de maturité.

Mais il y a plus: il est également inévitable que science et spiritualité vont se
rapprocher de plus en plus (probablement graduellement car une action trop rapide nuirait aux deux). On peut donc prévoir leur rapprochement (peu à peu, mais c’est imminent). ET LE GAGNANT SERA L’HUMANITÉ dans son ensemble (donc CHACUN de nous). «Rapprocher comment, puisqu’il n’y a aucun signe de cela?» Si, il y a des signes. Il y a plein de signes (pour ceux qui savent voir). D’une part le domaine de la science s’élargit pour prendre de plus en plus en considération des choses qui ne font pas partie de son domaine «traditionnel» de recherche. D’autre part les immenses capacités de l’esprit sont de moins en moins réservées aux adeptes de la spiritualité, mais ont tendance à s’appliquer à tout le monde en général. Par exemple, Internet est un progrès technologique (donc de la science) qui permet à chacun de communiquer avec chacun INSTANTANÉMENT n’importe où sur la Terre. Or depuis des siècles jusqu’à récemment seuls de rares personnes (spiritualistes, mystiques ou occultistes) savaient faire cela –et on appelait cela du nom barbare de TÉLÉPATHIE.

L’humanité d’aujourd’hui est comme un adolescent. Ça veut dire que, quel que soit son âge (ou plutôt quel que soit l’âge de son corps), chacun de nous est comme un adolescent –puisqu’il fait partie d’une humanité adolescente. Mais un adolescent ne reste pas toujours un adolescent; un jour il devient adulte, et fait facilement des choses qui n’étaient qu’un rêve pour l’adolescent qu’il était. La science PEUT faire, mais son progrès est si lent. La spiritualité CONNAÎT les choses, mais par nature, n’est accessible qu’au petit nombre (que nous qualifions de «sages»). Il suffit que l’humanité ait accès à LA CONNAISSANCE (en rétablissant l’unité entre science et religion) pour transformer/harmoniser sa vie. Aujourd’hui nous allons de la pénombre à une plus grande lumière; pourquoi n’irions-nous pas de lumière en lumière?


4 commentaires:

Ève-Catherine a dit...

Tu es optimiste et ça fait toujours du bien .J'aime ta façon de voir les choses .

Serge Durand a dit...

Je crois de moins en moins dans la réconciliation de la science et d'une spiritualité de l'évolution consciente de la conscience.
Car la science ne connaît que la conscience mentale, elle ramène tout à cette conscience là que l'évolution dépassera. Si vraiment la conscience mentale sera dépassée c'est-à-dire si l'homme est un être de transition alors la science authentique s'apercevra qu'elle ne peut rien et le chercheur de vérité entreprendra une évolution consciente de la conscience au-delà de la conscience mentale. Je vois bien peu de penseurs ayant une culture philosophique et scientifique l'entreprendre. Il y a plus de rebelles au système que d'intellectuels qui entreprennent cette quête. Je mets donc de plus en plus consciemment mon travail de penseur au service de cette cause : voir les limites de toute approche mentale de la connaissance tant au niveau scientifique que spirituel en parlant le langage même de la conscience mentale. C'est peut-être pour ça que j'ai fait une licence de math avant d'étudier la philosophie qui à l'époque me semblait mieux éclairer ma quête spirituelle. Les derniers philosophes qui ont éclairé ma conscience mentale furent Andrew Cohen et Ken Wilber qui lui-même a eu une formation scientifique. Au final, comme le dit Pascal, la vraie philosophie se moque de la philosophie et j'ajouterai la vraie science se moque de la science... Je reviens alors à Sri Aurobindo, Mère et Satprem qui ont porté cette attitude à sa plus extrême authentitcité.

Jess a dit...

Coucou
merci pour ton passage sur mon blog... :)
Je suis non seulement une artiste dans l'âme, mais aussi philosophe. Et oui "l'amour de la sagesse", c'est parfois épuisant... Je pense trop il paraît! :)
Je me pose beaucoup trop de questions, mais il est vrai qu'aujourd'hui, je prône davantage la spiritualité.

Merci pour ce billet vraiment très intéressant. Bonne continuation et à très bientôt^^

Anna THO a dit...

Merci d'être venu me rendre visite. Quelques secondes pour passer te voir mais je reviendrais, promis !
Anna THO

Mes articles

QUI EST DONC CE JIGÉ?

Ma photo
Laval, Québec
L'AVC qui a laissé mon corps handicapé en 1990 m'a aussi donné une compréhension inouïe de tous les êtres vivants (surtout humains mais aussi animaux).
Les scientifiques disent que nous utilisons seulement 10% du cerveau. Peut-être mon 10% s'est-il légèrement déplacé car des choses qui sont faciles à la plupart me sont impossibles ou difficiles et des choses qui leur sont extraordinaires sont très ordinaires pour moi.

Mes amis disent que je suis philosophique car je ne prends pas la vie pour acquis: je la questionne jusqu'à ce qu'elle me donne des réponses. Mais cela m'a amené à découvrir quelques uns de ses secrets, et ces secrets, je veux les partager avec toi, ami. (Voir L'HOMME QUI CHERCHAIT DES RÉPONSES -juil. 2008)

Articles les plus consultés

COMBIEN DE PAGES ONT VISITÉ MES AMIS ET D'OÙ SONT-ILS?



Compteur gratuit
DEPUIS JUIN 2009


Flag Counter





CES AMIS SONT ABONNÉS À CE BLOG