.

.






Une année nouvelle







Ami lecteur je te salue

Le nouvel an, qu’est-ce que ça peut bien vouloir dire? Pour nous occidentaux, c’est d’abord une occasion de réjouissances, de festivités et de repas en famille. Mais de quelle famille s’agit-il? Si on compare avec la famille d’il y a à peine trente ou quarante ans, on ne peut que remarquer que celle d’aujourd’hui est très différente. Elle a beaucoup changé. Certains, nostalgiques, s’en désolent même. Mais il n’y a pas seulement la famille qui ait changé; beaucoup d’autres choses aussi. En fait LE MONDE A CHANGÉ. On s’en rend compte avec du recul, ou lorsqu’on a un peu vécu.

Et comme nous, humains, avons l’habitude de qualifier toute chose de bien ou de mal, les événements qui nous touchent ne sont jamais vu tels qu’ils sont: nous les voyons parfois comme des bénédictions, ou le plus souvent, comme des catastrophes (ex. : le tsunami du 26 déc. 2004). En réalité, tout ce qui arrive est NEUTRE (ni bon ni mauvais) et n’arrive que pour UNE seule raison: nous rendre plus heureux. Mais nous ne voyons pas comme cela. Pourquoi?

J’ai expliqué ailleurs que nous ne voyons RIEN tel que c’est. Nous ne voyons qu’une APPARENCE des choses vue à travers des lunettes mentales déformantes (tout comme un chien voit un monde très canin). Par exemple, nous voyons tout ce merveilleux monde qui nous entoure, et la jolie voisine avec qui nous aimons bien bavarder; mais en réalité c’est une apparence seulement: il n’y a qu’une mer d’atomes; la jolie voisine et moi-même ne sommes que deux ensembles d’atomes dans une immensité d’atomes. Et tout (roche, rivière, fleur, homme) est fait d'UNE SEULE CHOSE: des atomes.

Attention: je ne dis pas du tout qu’il faut percevoir le monde comme des atomes, mais qu’il faut être CONSCIENT que tout ce que nous percevons n’est qu’une apparence, et que la réalité ultime est faite d’atomes. Il ne suffit pas de le savoir INTELLECTUELLEMENT, il faut en être CONSCIENT (quand on est conscient de quelque chose on le sait nécessairement mais on peut savoir «intellectuellement» une chose une chose et ne pas en être véritablement conscient).

Comment peut-on savoir une chose, mais ne pas en être conscient? Savoir intellectuellement une chose ne nous montre (et par conséquent ne nous fait connaître) que l’apparence de cette chose (= ce qu’elle représente pour nous), tandis que si on en est conscient, c’est la chose elle-même qui se montre à soi. Un exemple illustrera cela très bien. Tout le monde SAIT (intellectuellement) que «l’argent ne fait pas le bonheur» mais aimerait bien en avoir plus. Or, si on était vraiment CONSCIENT de ce dicton, il serait impossible de chercher «à en avoir plus» car on saurait tout de suite qu’être heureux est impossible de cette façon.

(La CONSCIENCE est un sujet important auquel je consacrerai un article) Pour le moment il suffit de savoir que nous avons grandement avantage à être conscients des choses.









2 commentaires:

Jojhoelle Grondin a dit...

Bonjour Jigé, je te remercie de tout coeur pour ton commentaire sur mon site! :) J'en profite pour te souhaiter une bonne année de paix
et de joie. J'ai apprécié ton article sur l'année 2012...
Je n'apprécie guère ces annonceurs
de fin du monde... Cela me rappelle
d'ailleurs le fameux
''Bug de l'an 2000 ''

C'est de la propagande publicitaire
de la manipulation de masses et c'est dangereux car, ils y a des gens qui prêtent foi à cela et c'est arrivé qu'il y ait des suicides collectifs...

Félicitation pour ton blog c'est très intéressant! Jojhoelle :)

hécate a dit...

Bonjour,on ne se connaît pas encore,je m'appelle Hécate.
Je suis depuis peu sur la toile, j'ai un modeste blog,pour le partage et l'ouverture sur les livres, les poètes, les romans moins médiatisés que d'autres.
Si tu veux passer,tu es le bienvenu sur lefildarchal.over-blog.fr
A bientôt peut-être?

Mes articles

QUI EST DONC CE JIGÉ?

Ma photo
Laval, Québec
L'AVC qui a laissé mon corps handicapé en 1990 m'a aussi donné une compréhension inouïe de tous les êtres vivants (surtout humains mais aussi animaux).
Les scientifiques disent que nous utilisons seulement 10% du cerveau. Peut-être mon 10% s'est-il légèrement déplacé car des choses qui sont faciles à la plupart me sont impossibles ou difficiles et des choses qui leur sont extraordinaires sont très ordinaires pour moi.

Mes amis disent que je suis philosophique car je ne prends pas la vie pour acquis: je la questionne jusqu'à ce qu'elle me donne des réponses. Mais cela m'a amené à découvrir quelques uns de ses secrets, et ces secrets, je veux les partager avec toi, ami. (Voir L'HOMME QUI CHERCHAIT DES RÉPONSES -juil. 2008)

Articles les plus consultés

COMBIEN DE PAGES ONT VISITÉ MES AMIS ET D'OÙ SONT-ILS?



Compteur gratuit
DEPUIS JUIN 2009


Flag Counter





CES AMIS SONT ABONNÉS À CE BLOG