.

.




La fin du matérialisme







Ami lecteur je te salue

Tout le monde est d’accord pour dire que nous vivons à une époque «matérialiste» (c.a.d. qui ne s’occupe que de la dimension matérielle de notre être). Ce monde matériel n’est pas la «vallée de larmes et d’expiation» que voudrait nous faire croire une certaine religion: c’est le lieu où nous vivons. TOUT le monde essaie d’être heureux, et c’est tout à fait normal. La façon matérialiste a certes considérablement amélioré notre vie matérielle, mais il est clair maintenant qu’elle est tout à fait incapable de nous rendre heureux, car elle ne tient aucun compte de notre dimension spirituelle (la seule qui soit faite de BÉATITUDE et peut nous rendre pleinement heureux).

Bien sûr, nous avons de confortables maisons, et toutes ces choses matérielles qui rendent notre vie plus facile. Et si nous pouvons les avoir, pourquoi s’en priver? Mais nous aurions tort de croire que cela peut nous rendre heureux; les gens riches qui peuvent aisément se payer toutes ces choses ont leur lot de problèmes aussi. On peut être heureux EN TOUTES CIRCONSTANCES, que l’on soit riche ou que l’on soit pauvre. (Dans
L’ÉGALITÉ j’ai même dit qu’on peut être PLEINEMENT heureux même si le corps est gravement malade ou handicapé).

Ceux parmi nous qui croient que nous sommes un être spirituel (= une âme) sont encore minoritaires. La plupart, qu’ils soient croyants ou non, sont insensibles à cette dimension spirituelle de leur être et vivent comme s’ils ne sont qu’un corps (ceux qui croient à une âme éternelle sont plus enclins à trouver une réponse valable, c’est tout). Mais l’Homme a besoin de faire des expériences, puis d’en tirer des conclusions pour pouvoir apprendre.

Il est de la nature de l’Homme de chercher à être heureux, et pour ce faire, il essaie une chose puis une autre. Lorsqu’il aura fait librement son expérience matérialiste, et constaté que ça n’apporte pas le bonheur (ce qui est imminent), il abandonnera cette idée et cherchera autrement. Un changement global de perspective peut s’opérer rapidement dans une humanité lasse de son point de vue matériel restrictif (et combien limitatif, on le comprendra alors).

Le fait que toutes les librairies aient une section «spiritualité» et que ces livres se vendent bien est très intéressant: cela témoigne d’une curiosité assez générale pour autre chose que la dimension purement matérielle. Bien sûr, présentement ce n’est souvent qu’une curiosité assez superficielle qui a peu d’impact sur la vie intérieure; mais c’est un premier contact seulement, et c’est très prometteur pour l’avenir proche de notre espèce. Cela préfigure même une perspective plus spirituelle qui lui apportera le bonheur qu’il a si longtemps cherché.


3 commentaires:

Greenspot a dit...

merci de m'avoir inviter par ici...
& d'être passé chez "moi"...

c'est très beau, cette énergie faite matière, faite lumière, faite amour...

faire encore un peu plus, encore un peu mieux, ou différemment, pour que ce soit encore un peu plus beau...

G.

Ève-Catherine a dit...

merci de mettre de l'espoir dans cette journée .

anne des ocreries a dit...

ah ! voilà qui est interressant ! je remonte les articles et je lis celui-ci ; mais Jigé, quand je^parle de matérialisme, je ne parle pas de celui-là, qui s'apparente pour moi à du "consumérisme" - j'entend le terme de "matérialisme" dans un autre sens ; je t'ai dit que pour moi, grosso-modo, il n'y a pas de dieu - donc qu'est-ce qui peut être "divin" ?
Il me semble que beaucoup font une distinction "âme' (ou quelque nom quel'on donne à cela) et "corps", pensant que l'un "contient l'autre" ; une "âme", au sens immortel et biblique du terme, là je dis "mouais" ; une "anima", peut-être, dans le sens où un corps mort n'et plus qu'un objet en dé-composition ; quand la vie déserte un être vivant, il n'est plus une entité : tut se délité en..oui, "atomes", ok, que rien ne réunit.
ce que je dirais, de mon point de vue, c'est que le corps EST son "anima", son "âme" si tu veux, et que celle-ci EST le corps dont elle procède et dont elle émane ; ils naissent, se développent et meurent ENSEMBLES. Indissolublement liés.
Rien à voir avec ce "matérialisme" consistant à accumuler tel ou tel bien, et tous ces objets inutiles dont soi-disant la possession donnerait le bonheur !
Non, le bonheur c'est déjà d'ouvrirles yeux sur le monde uquel nous sommes nés, et de réussir à nous dire qu'il EST nous, que nous SOMMES lui - le tout et la partie dans un même instant. Est-ce que ça éclaircit ta perception de ma manière de voir ?

Mes articles

QUI EST DONC CE JIGÉ?

Ma photo
Laval, Québec
L'AVC qui a laissé mon corps handicapé en 1990 m'a aussi donné une compréhension inouïe de tous les êtres vivants (surtout humains mais aussi animaux).
Les scientifiques disent que nous utilisons seulement 10% du cerveau. Peut-être mon 10% s'est-il légèrement déplacé car des choses qui sont faciles à la plupart me sont impossibles ou difficiles et des choses qui leur sont extraordinaires sont très ordinaires pour moi.

Mes amis disent que je suis philosophique car je ne prends pas la vie pour acquis: je la questionne jusqu'à ce qu'elle me donne des réponses. Mais cela m'a amené à découvrir quelques uns de ses secrets, et ces secrets, je veux les partager avec toi, ami. (Voir L'HOMME QUI CHERCHAIT DES RÉPONSES -juil. 2008)

Articles les plus consultés

COMBIEN DE PAGES ONT VISITÉ MES AMIS ET D'OÙ SONT-ILS?



Compteur gratuit
DEPUIS JUIN 2009


Flag Counter





CES AMIS SONT ABONNÉS À CE BLOG