.

.




L'Homme de désir







Ce texte est la suite de L’HOMME DU TORRENT







Dernièrement j’ai expliqué que notre état habituel en est un de pantin/jouet de la vie (cf. L’Homme du torrent). Mais à chaque génération des hommes1 et des femmes DÉSIRENT se prendre en main, et travailler à être le maître de leur destin; on les appelle les Hommes de Désir2 parce qu’ils brûlent du DÉSIR de se libérer, ou bien ils ne peuvent plus supporter d’être le jouet de la vie; sur la mer de la vie, ils veulent piloter le bateau de leur propre destin. C’est de cela que j’aimerais parler aujourd’hui.

Tout d’abord, on ne peut se libérer que si on se sent entravé (sinon de quoi se libérer?) Un préalable nécessaire à la «libération» est donc de sentir que c’est la vie qui décide pour nous3. Je ne suis pas libre de déterminer mon propre destin. Est-ce qu’il va m’arriver un événement heureux ou un événement malheureux (est-ce que je vais connaître tel succès, est-ce que ma maison va brûler), je ne le sais pas car ce n’est pas moi qui décide, c’est la vie. Quand je prends conscience de cet état de pantin, je deviens conscient aussi que c’est la même chose pour tous. Je ne suis pas le seul dont la vie est déterminée: les autres le sont aussi.

Alors naît en moi une formidable solidarité avec ceux que j’appelle «les autres». Je pressens (plus que je ne le sens réellement) que nous sommes tous reliés. Bien sûr, chacun de nous est un individu séparé des autres individus par un sac de peau. Mais c’est mal vu, c’est une APPARENCE déformée de la réalité.

On m'a appris que mon corps, et le corps de tout le monde est fait d’atomes. Or il n’y a rien de plus semblable à un atome qu’un autre atome. Un atome, ça bouge continuellement. Ça vibre sur place, bien sûr, mais aussi ça se déplace. Les atomes qui composent mon corps seront donc dans Bernard, Paul ou André la minute suivante, et leurs atomes seront en moi. Donc la réalité montre que je suis l’autre et que l’autre est moi. Ce qui fait qu’il n’y a pas mes atomes ou ses atomes (ça c’est l’illusion): il y a LES atomes, qui composent le corps de tout le monde et de tout ce qui existe (mais ici je me limite au monde humain). Qu’est-ce donc qui me différencie de Paul, Bernard ou André alors? Mon esprit?

Si je peux avoir telle pensée et Bernard, une pensée opposée, et Paul, une autre pensée encore, c’est bien parce que nous avons tous la même chose en commun: le mental ou faculté de penser. Et nous arrivons tous à une conclusion différente parce que nous sommes partis de prémisses différentes. Mais nous raisonnons de la même façon et c’est identiquement la même logique qui nous anime. Pourquoi y a-t-il tant de pensées différentes alors? En fait il n’y en a qu’une mais nous sommes si petits et si étroits que chacun ne peut en contenir qu’une toute petite partie (qu’il appelle MA pensée). Que chacun aie différentes pensées, c’est normal; mais croire que LA NÔTRE est la seule vraie prouve que nous sommes encore très petits; de plus c’est extrêmement limitatif.

Il est cent fois plus intéressant (et instructif) de garder sa pensée (puisqu’elle nous est utile), tout en voyant/comprenant que tous les autres ont raison aussi: ça vous élargit le cerveau! As-tu déjà réfléchi à ceci, ami: si tout le monde avait la même idée/conception des choses ou pensait identiquement la même chose, il n’y aurait pas besoin d’être 6 milliards: un seul suffirait.

Un de mes amis blogueurs, agnostique, m’a raconté une chose intéressante: un jour, lors d’une soirée sociale il a brièvement rencontré une jeune fille. Un peu plus tard, elle lui apprend qu’elle s’adonne à la spiritualité (et pour elle cela EXCLUE les agnostiques). Alors elle lui a tout simplement dit qu’il ne sera «épanoui» que lorsqu’il aura «compris». J’ai trouvé cet exemple intéressant parce que ce symptôme d’intolérance est largement répandu (si répandu en fait qu’on croit que c’est normal). La vérité (je n’aime pas ce mot qui a souvent servi à justifier les stupidités des Hommes) est que la distinction agnostique/spiritualiste ne sert aux uns qu’à exclure les autres.

On trouve même cette forme d’intolérance parmi les spiritualistes de différentes Écoles. Il y a un peu plus d’un an j’ai fait une recherche par centre d’intérêt (spiritualité) et j’ai écrit à plusieurs. Or je me suis rapidement aperçu d’une chose curieuse: des disciples de tel gourou se sentent souvent supérieurs aux disciples d’un autre gourou ou croient que leur sadhana –discipline spirituelle- est la meilleure (bien sûr ils ne le disent pas ouvertement, mais en lisant entre les lignes on perçoit une sorte de suffisance). Attention: on ne voit pas du tout cela d’un maître spirituel à un autre, mais uniquement parmi leurs disciples respectifs.

Alors que la chose importante, c’est l’être humain, sans considération de matérialiste ou de spiritualiste. TOUS LES HOMMES cherchent à être heureux; les matérialistes cherchent d’une façon, et les spiritualistes, d’une autre façon, c’est tout. Si on regarde au-delà des apparences, on remarque qu’il y a une INTERDÉPENDANCE absolue entre les individus, et seul un sac de peau, que nous appelons notre corps, peut donner l’illusion d’être séparés (ce n’est qu’une APPARENCE); en réalité nous sommes tous reliés. Et de même que notre corps est formé de nombreux organes, ainsi l’espèce humaine est formée de nombreuses «familles» (chacune formée de milliers ou millions d’individus répartis partout sur la Terre).

Si je résume, l’Homme de désir, c’est celui qui veut voir la Réalité (= Dieu) que cachent les apparences. Cette Réalité est tout ce qui existe, par définition (donc les Hommes aussi). Alors exclure un seul Homme, c’est exclure une partie de la Réalité. Et travailler à voir au-delà des apparences, c’est travailler à voir le divin partout (donc notre propre nature divine).
________________________
1. Au moyen de la majuscule, je distingue l’être humain (Homme) et le mâle humain (homme) ; homme et Homme sont donc deux mots distincts. 2. DÉSIR est ici synonyme d’ASPIRATION; c.a.d. que c’est un élan de l’âme (généralement inconscient) et non du cœur (centre émotif). 3. C’est inévitable, mais ça ne peut être que temporaire puisque c’est un simple processus de croissance, la vie ne décidant pour l’Homme que parce que celui-ci est incapable de décider pour lui-même; plus tard, l’Homme a vieilli et peut œuvrer à son propre destin (tout comme des parents décident d’envoyer leur enfant à l’école sans lui demander s’il est d’accord ; puis plus tard, quand le fils a grandi, c’est lui-même qui s’inscrit à l’université et choisit ses cours).












8 commentaires:

cosycorner a dit...

Bonjour,
Il y a parfois des être qui pensent pourtant parfois sans âme !
Comment qualifierais tu ceux là ?!

Jigé a dit...

Salut cosycorner,
Ta question est intéressante, mais pour pouvoir y répondre de manière satisfaisante, il faudrait que sache comment tu conçois les choses.

Pour répondre du point de vue spiritualiste (et d’une manière qui peut te paraître discutable), je dirais qu’on ne peut pas penser sans âme, mais on peut penser tout en ne croyant pas à l’âme (ce qui implique qu’on en a une mais qu’on n’en est pas conscient).

(Je t’avais que ça serait discutable et non satisfaisant. Si tu ne crois pas à ces «inepties» spiritualistes, voir la réponse au commentaire d’Anne des Ocreries dans mon article sur une Question de vocabulaire. )

Mademoiselle Manue a dit...

Je suis entièrement d'accord sur le fait que nous soyons faits de la même matière et que cette matière est mobile et s'échange plus ou moins (cf la théorie des atomes crochus, plus l'échange d'atomes est important entre deux personnes, plus ils ont d'affinités), je ne nie pas non plus que cette constitution indentique nous donne accès aux mêmes facultés de réflexions et de pensées, cependant, je ne te rejoins pas quand il s'agit de dire que nous sommes l'autre. Au contraire je pense que c'est parce que l'autre existe qu'il y a moi. Ce sont les autres qui te créent, qui justement définissent les limites de ton existence. L'humanité n'est pas une masse homogène, mais bien un ensemble hétérogène composée de différents individus, qui ne sont pas les uns les autres (étrange d'écrire cela). Enfin bref, tout ça pour dire que je suis heureuse de ne pas être Nicolas Sarkozy ^^

Jigé a dit...

Salut Mademoiselle Manue,
Bien sûr que tu as raison; ton intervention me permet de préciser ma pensée, et je t’en remercie.

Toi et moi parlons de la même chose, mais d’un point de vue très différent. Tu décris très bien la situation présente, alors que j’explique comment ce sera un jour (tous les signes montrent que c’est assez imminent).

Par exemple, il est ÉVIDENT que nous ne sommes pas l’autre. J’annonce la naissance prochaine d’une nouvelle espèce (que j’appelle «l’Homme après l’Homme» parce qu’il sortira de nous –de la même façon que l’Homme est sorti du grand singe un jour).

Parmi de nombreuses caractéristiques, cet être aura une individualité (comme nous), mais sera différent car son individualité ne l’empêchera pas de se sentir UN avec tous les autres (à peu près de la même manière que 6 milliards d’individus forment UNE espèce humaine). Ce ne sera pas un simple solidarité entre individus (comme nous connaissons), mais un réel sens de l’unité –j’en parle un peu partout sur mon blog.

«c'est parce que l'autre existe qu'il y a moi». Très vrai, et nous voyons les conséquences de ces 6 milliards de MOI. Avec l’Homme après l’Homme il n’y aura plus la distinction moi/autre; ce sera remplacé par la notion de SOI. Et soi, c’est chacun de nous + l’ensemble.

Tu peux ne pas aimer Nicolas Sarkozy, mais il n’a pas que des défauts; il a des qualités aussi (comme toi, non?) et puisque tu ne l’aime pas, tu t’en prive. D’ailleurs il n’est possible de ne pas aimer qqn que parce qu’on considère qu’il n’est pas MOI (donc AUTRE). Mais s’il n’y a plus cette distinction?

claudine citron a dit...

Quoique nous fassions nous formons un tout et pas uniquement entre êtres humains,mais nous sommes un tout ce que j'appelle "Le vivant";nous tous êtres vivants( humains, plantes, animaux...tout ce qui vit dans l'univers), nous sommes liés et l'un est forcément l'autre: je suis toi mais je suis aussi l'arbre, sans l'arbre je ne respire plus, sans l'abeille je ne mange plus et Nicolas est aussi moi même si je n'aime pas ce qu'il fait...mais ce qu'il fait c'est aussi moi qui le fait...

Jigé a dit...

Oui Claudine, TOUT ce qui existe est relié et pas seulement les humains. Ce que tu dis est parfaitement vrai, c’est aussi mon exp. et j’en parle ailleurs dans mon blog.

Dans L’HOMME DE DÉSIR cependant je me limite volontairement au monde humain, parce que de toutes les créatures sur la Terre, seul l’Homme peut (potentiellement) découvrir qu’il est relié à cette Vie. Tous les Hommes sont reliés, mais tous n’ont pas le DÉSIR de découvrir leur vraie nature (qui est divine, mais encore inconsciente chez la plupart). «L’Homme de désir», lui, l’a.

La science nous apprend que voir une montagne, une maison, un chat ou un homme n’est qu’une simple APPARENCE car en réalité tout est formé d’atomes; et un atome de montagne ou un atome d’Homme, c’est la même chose. Il y a très longtemps j’ai été une mouette pendant qq secondes (voir LA MOUETTE, mars 2008 –Paul, c’est Jigé).

Et ce que tu appelles LE VIVANT, je l’appelle «la Vie» avec un V majuscule pour la distinguer de la vie

Valérie a dit...

Bonjour,
Merci pour ton commentaire! Effectivement j'essaye de tester un maximum de choses et de profiter de vie. Comme mes centres d'intérêts l'indiquent, j'aime rire :)

Et non, je ne suis pas anglaise! Enfin, je le serais prochainement puisque je pars étudier 1 an à Birmingham et j'espère ensuite m'établir quelques temps aux Etats Unis.

Je n'ai pas beaucoup de temps pour le moment mais je reviendrais sur ton blog puisque le sujet m'intéresse énormément :)

A très bientôt,

Au fait, comment t'appelles tu ?

I LOVE YOU a dit...

AV,無碼,a片免費看,自拍貼圖,伊莉,微風論壇,成人聊天室,成人電影,成人文學,成人貼圖區,成人網站,一葉情貼圖片區,色情漫畫,言情小說,情色論壇,臺灣情色網,色情影片,色情,成人影城,080視訊聊天室,a片,A漫,h漫,麗的色遊戲,同志色教館,AV女優,SEX,咆哮小老鼠,85cc免費影片,正妹牆,ut聊天室,豆豆聊天室,聊天室,情色小說,aio,成人,微風成人,做愛,成人貼圖,18成人,嘟嘟成人網,aio交友愛情館,情色文學,色情小說,色情網站,情色,A片下載,嘟嘟情人色網,成人影片,成人圖片,成人文章,成人小說,成人漫畫,視訊聊天室,a片,線上遊戲,色情遊戲,日本a片,性愛

Mes articles

QUI EST DONC CE JIGÉ?

Ma photo
Laval, Québec
L'AVC qui a laissé mon corps handicapé en 1990 m'a aussi donné une compréhension inouïe de tous les êtres vivants (surtout humains mais aussi animaux).
Les scientifiques disent que nous utilisons seulement 10% du cerveau. Peut-être mon 10% s'est-il légèrement déplacé car des choses qui sont faciles à la plupart me sont impossibles ou difficiles et des choses qui leur sont extraordinaires sont très ordinaires pour moi.

Mes amis disent que je suis philosophique car je ne prends pas la vie pour acquis: je la questionne jusqu'à ce qu'elle me donne des réponses. Mais cela m'a amené à découvrir quelques uns de ses secrets, et ces secrets, je veux les partager avec toi, ami. (Voir L'HOMME QUI CHERCHAIT DES RÉPONSES -juil. 2008)

Articles les plus consultés

COMBIEN DE PAGES ONT VISITÉ MES AMIS ET D'OÙ SONT-ILS?



Compteur gratuit
DEPUIS JUIN 2009


Flag Counter





CES AMIS SONT ABONNÉS À CE BLOG