.

.

L’anorexie, maladie des apparences

Je te salue ami.

L’anorexie est un grave désordre alimentaire qui touche 2% des femmes et qui est symptomatique de quelque chose qui nous concerne tous: les APPARENCES (Voir Un monde d’apparence). Dans les sociétés modernes l’image corporelle tient une place prépondérante et peut facilement devenir une obsession où paraitre devient plus important qu’être (il y a même des gens pour qui paraitre heureux –prétendre être heureux- est plus important qu’être heureux).

Comme toujours le point de vue adopté est philosophique. Je ne cherche donc pas à guérir l’anorexique mais à la comprendre, ce qui peut provoquer une prise de conscience chez tout le monde (pas seulement les anorexiques). En fait ce qui m’intéresse vraiment, c’est de comprendre ce qui empêche ce monde d’être un lieu de bonheur perpétuel et dans ma recherche ilanorexique y a -entre autre- les désordres alimentaires (boulimie, obésité, anorexie).

L’anorexique est préoccupée au plus haut point par les apparences. Elle se trouve toujours trop grosse (tout le monde sait qu’elle régurgite volontairement ce qu’elle a ingurgité pour ne pas engraisser). Ce qui est intéressant, c’est de comprendre POURQUOI elle se trouve encore trop grosse, alors même qu’elle n’a plus que la peau et les os.

Avec ce pourquoi, on met le doigt sur quelque chose de très important et on semble comprendre. Bien sûr c’est une maladie (un état anormal du corps), mais elle veut perdre du poids pour une seule chose: plaire. On comprend que pour elle, si elle est mince, elle plaira davantage. Mais pourquoi est-ce si important de plaire? Pour être aimée, tiens! La vérité, c’est que tout le monde sans exception a un besoin “incorrigible” d’être aimé. C’est simplement plus facile à étudier cela chez l’anorexique puisque c’est la forme extrême du phénomène.

Ici on voit deux choses:


1) Son désir, légitime mais mconfiance en soi 2al placé, traduit un flagrant manque de confiance en soi, et exprime  (inconsciemment) une vérité que beaucoup auraient avantage à comprendre: nous dépendons tous des autres. Il y a INTERDÉPENDANCE complète, absolue. Si on comprend “entre les lignes” elle nous dit, sans le savoir, que nous avons besoin les uns des autres (tout ce qu’elle veut, c’est PLAIRE à l’autre; donc l’autre est très important pour elle). C’est la condamnation de l’individualisme à outrance qui règne dans nos sociétés. Bien sûr, elle n’est pas consciente de cela, mais c’est ce qu’on peut comprendre avec un peu de recul.

Toute maladie (l’anorexie aussi) est un déséquilibre du corps, et le retour à la santé indique que le corps a retrouvé son équilibre et fonctionne à nouveau de façon naturelle. De ce qui précède il est facile de déduire que si nous sommes malades, c’est parce que nous vivons de façon non naturelle; si nous vivions toujours de façon naturelle, nous ne  serions JAMAIS malades. Mais attention: il s’agit de la nature telle qu’elle est réellement, et  non de ce que nous PENSONS qu’elle est (ceux qui disent que la maladie fait partie de la nature ne connaissent pas la nature telle qu’elle est réellement, mais seulement ce qu’ils en PENSENT).

 


2) Elle veut absolument être mince parce que les hommes apparemment préfèrent les femmes mapparenceinces (ce n’est vrai qu’en Occident et à notre époque, puisque les critères de beauté ont beaucoup varié à travers les époques et les pays). Cela montre que nous jugeons sur les apparences (et pas la réalité). Pourquoi est-ce ainsi? Simple: parce que nous ne voyons que ces apparences –et nous ne pouvons juger que sur ce nous voyons.

La spiritualité l’a dit: “le monde est illusion” (ça veut dire qu’il n’est pas comme nous le voyons). Et comment le voyons-nous? Avec notre mental. Nous ne voyons pas les êtres et les choses tels qu’ils sont réellement; nous ne voyons qu’une APPARENCE de réalité telle que vue à travers nos lunettes mentales déformantes.

Si nous ne voyons pas la réalité mais seulement les apparences à cause du mental, alors c’est simple: allons à la prochaine étape de l’évolution, au-delà du mental (ce mental est très bon pour plusieurs choses, mais pour nous CONSEILLER, il est très limité). Comment? D’abord il faut croire qu’au-delà du mental il y a quelque chose. Puis il faut le CHERCHER, avec obstination, jusqu’à ce qu’on trouve (bien sûr si on ne croit pas qu’il y a quelque chose au-delà du mental, on n’a aucune raison de chercher).

Si dans nos sociétés modernes “l’image corporelle tient une place prépondérante” c’est que nous vivons d’une façon SUPERFICIELLE (= qui ne voit que la surface des êtres et des choses) et catastrophique (= qui produit plus de désordres/injustices que de bons résultats). À notre époque beaucoup croient même que l’Homme, c’est son corps –bien sûr ils constatent qu’il a aussi des sentiments et des pensées, mais tout cela est fabriqué par le cerveau, pour eux- alors c’est simple (croient-ils): quand le corps meurt, on est mort, on n’existe plus.

Donc, la maladie existe parce que nous ne savons pas encore vivre (on croit même que pour vivre, il suffit de respirer). Normal: l’humanité vit d’une façon catastrophique parce qu’elle est encore très jeune. Mais un enfant ne reste pas toujours un enfant; un jour il devient adulte. Quand l’humanité sera adulte, il n’y aura plus de maladie (ou peut-être parfois, TRÈS exceptionnellement). Et il n’y aura plus d’anorexie.

L’anorexie est une maladie des apparences. Mais si on en a fini des apparences?

 

Signature-Plume_thumb2

2 commentaires:

Christiana a dit...

Fini des apparences? Hélas! Cette société est de plus en plus celle des apparences...J'entendais hier aux infos qu'une société de programme informatique allemande va commercialiser un logiciel de retouche de l'image en direct, ainsi les images que nous verrons dans les films ou à la télé n'auront même plus besoin de passer par un photoshop pour être modifiées...Nous verrons partout et en direct un "monde idéal"

Jigé a dit...

Salut Christiana, tu as 100% raison de dire que présentement ce sont les APPARENCES qui comptent; c'est très précisément ce que je dis dans cet article et un peu partout dans mon blog (voir LA RÉALITÉ ET LES APPARENCES -août 2010).

L'anorexie existe parce que les apparences sont primordiales pour nous. S'il est vrai que nous vivons dans un monde d'apparences, ce ne sera pas toujours le cas cependant. Quand elles ne cacheront plus la réalité, il n'y aura plus d'anorexie.

NOTE. Pour comprendre ce blog il faut savoir que je dis rarement les choses telles qu'elles sont présentement, mais telles que je vois qu'elles seront.

Aussi: il est difficile de commenter un article de ce blog sans tenir compte des autres car dans un article je peux dire une chose, et dire le contraire dans un autre. Par exemple, un article peut dire que le mental est une faculté fabuleuse, et un autre dira qu'il est un obstacle à la connaissance de la réalité (et l'un est aussi vrai que l'autre).

Bienvenue dans mon monde non linéaire.
JG

Mes articles

QUI EST DONC CE JIGÉ?

Ma photo
Laval, Québec
L'AVC qui a laissé mon corps handicapé en 1990 m'a aussi donné une compréhension inouïe de tous les êtres vivants (surtout humains mais aussi animaux).
Les scientifiques disent que nous utilisons seulement 10% du cerveau. Peut-être mon 10% s'est-il légèrement déplacé car des choses qui sont faciles à la plupart me sont impossibles ou difficiles et des choses qui leur sont extraordinaires sont très ordinaires pour moi.

Mes amis disent que je suis philosophique car je ne prends pas la vie pour acquis: je la questionne jusqu'à ce qu'elle me donne des réponses. Mais cela m'a amené à découvrir quelques uns de ses secrets, et ces secrets, je veux les partager avec toi, ami. (Voir L'HOMME QUI CHERCHAIT DES RÉPONSES -juil. 2008)

Articles les plus consultés

COMBIEN DE PAGES ONT VISITÉ MES AMIS ET D'OÙ SONT-ILS?



Compteur gratuit
DEPUIS JUIN 2009


Flag Counter





CES AMIS SONT ABONNÉS À CE BLOG