.

.

Le changement

 

changement

 

 

 

Prambule-54

 

 

                                                               

Tournesol_thumb_thumb_thumb_thumb_thJe te salue ami

Selon le zen “Maintenant tout est différent, et pourtant rien n’a changé”. Cette phrase paraît illogique: comment une chose peut-elle devenir différente tout en restant pareille? En fait c’est simple (sauf pour le mental, qui complique tout, même ce qui est simple). Le zen regorge de phrases comme celle-là qui sont ILLOGIQUES (incompréhensibles et sybillines) pour le mental, mais claires comme le cristal dès que le mental s’est tu.

Ma maison, par exemple, est différente selon mon humeur: si je suis déprimé, elle est froide et sombre, et si je suis enjoué, elle est douillette et confortable. Pourtant la maison n’a pas changé: c’est toujours la même vieille maison avec les mêmes vieux meubles, le nombre de pièces n’a ni diminué ni augmenté, et elle n’a pas bougé puisqu’elle est toujours située entre l’épicerie et le marchand de cigarettes. C’est MOI qui ai changé et du coup, tout ce que je vois est différent.

Autrement dit, quelque chose en moi colore ou teinte tout ce que je vois; par le fait même, RIEN de ce que je perçois n’est pur, tel quel, tout est déformé, tordu, d’une certaine façon, de sorte que je ne vois jamais les choses et les êtres tels qu’ils sont RÉELLEMENT. Je ne vois pas Bernard tel qu’il est vraiment mais MON Bernard, car je le vois à travers mon égo, et 10 personnes verront 10 Bernard différents. La science a découvert cela aussi: “L’observateur influe sur la chose observée” –Hubert Reeves. 

L’exemple de la maison qui change selon mon humeur est simple, et tout le monde pourra comprendre: si ce n’est pas vraiment la maison qui change mais moi, il peut être très avantageux de découvrir “qu’est-ce qui en moi change”, influence ma perception en la DÉFORMANT, m’empêchant ainsi de voir les choses telles qu’elles sont en réalité.  On ne voit que l’APPARENCE des choses, et pas leur RÉALITÉ (comme si on ne voyait que le masque, mais pas le visage sur lequel il est plaqué).

Voici UN exemple de déformation de la perception, mais c’est toutes nos perceptions qui sont comme ça. Si je converse avec Sylvie et que je sois en colère, je ne verrai pas la même Sylvie que si je suis de bonne humeur. Tout le monde sait cela tellement c’est évident. Pourquoi alors voit-on des réactions si différentes?  N’y a-t-il pas UNE réaction logique, la même pour tous (c’est comme si 1 + 1 ne faisait pas toujours 2 mais variait selon l’humeur de chacun)?

Quand on comprend que notre façon habituelle de voir est inadéquate et subjective, on cherche une meilleure façon. Et là commence le long cheminement de la connaissance de soi, émaillé de découvertes extraordinaires. Je ne parlerai que d’une d’entre elles, mais pour ce faire, il me faut remonter un peu en arrière. 

Nous percevons le monde par nos cinq sens, qui sont tous reliés au cerveau (siège du mental), et c’est précisément ce mental qui interprète les messages des sens, et nous dit comment est le monde. Si nous voulons avoir une perception exacte du monde, il est donc important de nous assurer que le mental interprète correctement les messages des sens. Or nous avons vu que le mental COLORE tout ce qu’il perçoit et nous donne une image INEXACTE de la réalité (par incapacité et non par mauvaise volonté).

Et COMMENT le mental perçoit-il? De structure binaire, il est INCAPABLE de voir les choses de façon unitaire, tout lui semble fonctionner en ALTERNANCE.  Par exemple, il est incapable de percevoir DIRECTEMENT notre état de santé; il ne peut le faire qu’en DIVISANT/SÉPARANT cet état en deux: malade OU en bonne santé. C’est l’un ou c’est l’autre: pour le mental, on ne PEUT PAS être malade et être en bonne santé en même temps, c’est impossible; mais il peut y avoir ALTERNANCE: je suis malade, PUIS JE GUÉRIS et je suis en bonne santé.

CETTE PERCEPTION EST ERRONÉE. La réalité, c’est que tout est SIMULTANÉ, ensemble en même temps –comme l’envers et l’endroit d’une même pièce. Mais on ne peut percevoir cela que si le mental s’est tu. Alors, “Maintenant tout est différent, et pourtant rien n’a changé”, est-ce possible? Pour le mental, NON; mais au-delà du mental, OUI (et c’est tout à fait naturel). Et pour cela on n’a pas eu à se débarrasser du mental (qui est très capable pour AUTRE CHOSE). Simplement, comme il a l’habitude de nous faire part de ses perceptions erronées, il faut l’entraîner à se taire dans ce cas.

Le monde vu par le mental est très ordinaire, mais vu sans mental, il est beau “au-delà de nos rêves les plus fous”.

Signature-Plume_thumb2_thumb_thumb_t[2]

1 commentaire:

almanachronique a dit...

Bonne année Jigé...
Ton post me fait penser à une hexagramme du YK, je ne sais plus lequel, mais il parle des "deux extrémités d'un même ensemble".
Et aussi à l'hymne au soleil de Chantecler d'Edmond Rostand:
"ö Soleil, toi sans qui les choses ne seraient que ce qu'elles sont!"
P

Mes articles

QUI EST DONC CE JIGÉ?

Ma photo
Laval, Québec
L'AVC qui a laissé mon corps handicapé en 1990 m'a aussi donné une compréhension inouïe de tous les êtres vivants (surtout humains mais aussi animaux).
Les scientifiques disent que nous utilisons seulement 10% du cerveau. Peut-être mon 10% s'est-il légèrement déplacé car des choses qui sont faciles à la plupart me sont impossibles ou difficiles et des choses qui leur sont extraordinaires sont très ordinaires pour moi.

Mes amis disent que je suis philosophique car je ne prends pas la vie pour acquis: je la questionne jusqu'à ce qu'elle me donne des réponses. Mais cela m'a amené à découvrir quelques uns de ses secrets, et ces secrets, je veux les partager avec toi, ami. (Voir L'HOMME QUI CHERCHAIT DES RÉPONSES -juil. 2008)

Articles les plus consultés

COMBIEN DE PAGES ONT VISITÉ MES AMIS ET D'OÙ SONT-ILS?



Compteur gratuit
DEPUIS JUIN 2009


Flag Counter





CES AMIS SONT ABONNÉS À CE BLOG