.

.

Le conflit Israëlo-Palestiniens



Les Palestiniens se font sauter avec leur dynamite en Israël en guise de représailles. Israël bombarde les Palestiniens en guise de représailles (des «attaques ciblées» dit-elle diplomatiquement). Multiples attaques de part et d’autre ad nauseam et toujours «en guise de représailles». On ne sait plus qui a commencé. Et bien sûr, chacun proteste de son innocence et accuse l’autre. Pendant ce temps des gens meurent des deux côtés. La situation paraît insoluble.




Pour nous, Québécois, cela se passe si loin: dans un autre pays là-bas. Nous écoutons le bulletin télévisé pour être au courant, puis nous éteignons le téléviseur: "C'est pas tout ça! Qu'y a-t-il à manger ce soir?" Mais c’est complètement faux! Cela nous touche tous, où que nous soyons dans le monde. Il n’y a pas tel pays et tel autre pays (en fait si, mais très accessoirement*): il y a UNE terre. Et tant qu’il y aura ce conflit, le corps terrestre (dont nous faisons partie) sera malade.
________
* Même l’astronaute canadienne Julie Payette disait que, vue du ciel, la Terre est UNE et que les frontières géo-politiques n’existent pas. En fait ce sont les Hommes qui ont divisé la terre en 194 pays (ici c’est à moi).

5 commentaires:

Goldfax a dit...

En effet, il est bien compliqué de déterminer qui a commencé. Toutefois, pour avoir étudié un peu la question, je pense qu'il faut s'inspirer de l'histoire.
Au XIXe siècle, l'Empire Ottoman régnait sur le Proche Orient, cohabitant, çà et là, avec quelques protectorats européens (français, anglais, italiens...). Après la guerre de 14-18, l'Empire Ottoman étant dans le camp des vaincus, les Européens décident de se partager le gateau.
Avant cela, certaines colonies juives ont commencé à s'installer sur les territoires palestiniens (il ne faut pas non plus jouer sur les mots, Israël, c'est la Palestine, il suffit de lire les livres historiques de la Bible). Avec la chute de l'Empire turc ottoman, les colonies se multiplient. Plusieurs tentatives de création d'un Etat israéliens échouent, jusqu'à ce que la fin de la Seconde guerre mondiale. Le processus s'accélère. Les Européens veulent aider Ben Gourion (travailliste) et d'autres sionistes à créer le fameux état d'Israël, suite à la Shoah. Je ne dirai pas qu'elle a servi de prétexte, car ce serait faux. Tout du moins, elle a fait accélérer le processus qui se déroulait au fil de l'histoire.
Conséquence: au lieu de vivre entre frères sémites, les Arabes, principalement musulmans, se sont sentis envahis, colonisés une nouvelle fois, ce qui pourrait se comprendre. Voilà l'origine (en partie) de ces guerres qui se succèdent depuis soixante années, au moins.
Et heureusement, la situation paraît insoluble. Ce qui signifie qu'il existe toujours des moyens pour parvenir à la fin de ce conflit.
Voici une tâche de longue haleine !...

Amilda a dit...

Techniquement les Arabes ont bel et bien été colonisés...jetés hors de leur terre et de leur maisons, rasées pour construire des "kiboutz". Mes vagues souvenirs d'histoire en terminale me font pourtant dire qu'il s'agissait d'opérations légales, les dirigeants arabes (ou propriétaires, que sais-je ?) d'alors ayant revendu ces terres au plus offrant...sans demander l'avis de la population civile...
Enfin, à quoi bon savoir qui a commencé ? La loi du talion est une impasse, même des gamins sont capables de le comprendre au bout de cinq minutes d'expérimentation.
Israël continue de mettre en danger les israéliens avec sa politique de défense démesurée (destinée à écouler le stock de munitions américaines qui ne se vendent pas ailleurs ?....) et ne laisse pas suffisamment les israéliens épris de paix s'exprimer, eux qui on compris que si depuis presque cinquante ans les armes n'y ont rien fait, c'est que la solution doit être ailleurs (non sans blague !!!).
Et les palestiniens sont toujours pris en otage par des groupuscules de crétins qui ne pensent qu'à leurs propres intérêts, sans se soucier du nombre de civils qui par leur faute y passent (en particulier les Hamas, qui continue de croire que 1% = majorité...
- dire que les arabes étaient brillant dans le temps pour l'arithmétique ! - alors même que les civils veulent les voir partir...)
Quel casse-tête cette guerre, je plains Obama de démarrer ainsi son mandat...

Bref c'est du grand n'importe quoi puissance mille, et je suis contente de lire ton billet qui est bien rédigé et aussi objectif qu'un tel billet d'opinion puisse l'être ! Et oui c'est vrai les frontières sont artificielles quand elles sont pas naturelles...

Et dire que ces deux peuples sont cousins (et même frères, peut-on dire). Et continue leur guerre fratricide.

Et pendant ce temps-là, les civils trinquent...

Jeanne (de NewsfromJeanne) a dit...

Salut Jité, je viens de trouver ton message sur mon blog où je n'avais pas reparu c'est vrai depuis plusieurs semaines. J'ai des tas d'ennuis de toutes sortes et j'ai eu tendance à négliger un peu non pas la réflexion, mais la communication de celle-ci. J'ai bien aimé le commentaire, même si apparemment c'est le même pour d'autres, et les sujets abordés sur ton blog sont tellement variés que l'on a envie de discuter de tout. En tous cas c'est mon cas !
En ce qui concerne le conflit israélo-palestinien j'ai un certain nombre de choses à dire qui pourront paraître discordantes, mais il est vrai que j'étudie les conflits depuis longtemps (c'est ma profession) et j'ai appris à essayer de me dégager des idées qui flottent dans le monde, de me concentrer sur quelques idées réalistes, même si elles peuvent heurter, tout en restant bien sûr modeste. Comme tu le dis si bien, personne n'a la science infuse et la politique est la plupart du temps une question de point de vue.
Ici je vais me placer d'un point de vue "global", c'est à dire celui du système international.
Je crois que ce que je pourrais ajouter à ce débat serait tout d'abord que la question de "qui a commencé" est un faux-débat. Elle permet seulement aux uns et aux autres de se renvoyer la balle et de former des camps pour ou contre. L'important est la situation actuelle, c'est à dire les acteurs en présence, leurs volonté d'exister ou pas, et à quel prix. Je pense que le système international est un monde où chacun doit se débrouiller tout seul, et surtout sans tenir compte de considérations de morale : car celles-ci changent tout le temps ! Celui qui avait tort hier est aujourd'hui un héros pour la majorité, pour diverses raisons. Mais en général on détermine les bons et les méchants en fonction de ce qui nous arrange. Israël est une nation très ancienne qui estime qu'il a droit à un Etat et à la sécurité. Pour l'instant, il est capable de les faire respecter. Les Palestiniens disent aussi qu'ils veulent un Etat, et la paix. Mais que font-ils pour cela ? Se mobilisent-ils vraiment dans ce but ?
Un Etat doit s'appuyer sur un sentiment national, distinct de la religion. Un Etat doit être capable d'assurer sa sécurité et le bien-être de ses habitants. Est-ce le cas pour les Palestiniens ? Voilà les vraies questions.
Peu nous importe qui a commencé, qui a raison ou qui a tort. La morale n'a pas cours dans les relations internationales : c'est un jeu d'échecs permanent, qui se reconfigure sans cesse, selon les mouvements et les contre-mouvements des uns et des autres. Pour prétendre jouer sur l'échiquier, il faut avoir une conscience claire de son unité, de ses objectifs, de sa stratégie. Il faut se prendre en mains et pouvoir s'imposer comme un interlocuteur sérieux. Il y a eu des conflits, meurtriers, depuis que le monde est monde, et il y en aura toujours. L'homme est essentiellement conflictuel, il est animé par la volonté de puissance, que ce soit au niveau individuel ou collectif. L'important, du point de vue global, c'est d'exister. Et malheureusement, l'histoire nous apprend que beaucoup d'humains et de groupes d'humains ne conçoivent leur existence qu'au détriment de celle des autres, dont l'existence même les menace (ou en tous cas c'est ce qu'ils perçoivent).
voilà ce que j'avais à dire ce soir.

Anonyme a dit...

bonjour,je comprend votre point de vue mais vous netes pas objectifs du tout.Deja si on dit que ce nest pas ''ISRAEL'' mais Palestine selon lhistoire,pourquoi ne pas remonter un peu plus loin dans l'Histoire?
le nom Palestine a ete donne pour enlever le nom originel d'Israel et le remplace par un nom plus babylonien.
Les israeliens sont le dernier peuple sur terre a accepter la guerre et les inegalites entre etre humains. Je sais ce que disent les medias mais il ny a aucune raison qu'Israel fasse la guerre sinon le fait detre une cible en permanence depuis 60 ans dans son pays (et + de 2000 ans en general (bien plus en fait)).
Cest facile de dire aux israeliens quils nont pas leur place dans ce seul petit morceau de terre et de faire un genocide anti juifs environ tout les 60 ans depuis la nuit des temps.
Comment faire confiance a un peuple qui envoit des jeunes enfants se faire exploser?
je pense que les meilleurs amis des palestiniens sont les israeliens ,et il est idiot de recourir a la violence gratuite alors ke main dans la main tout le monde aurait reussi.
mais quand un chien vient te mordre cest tres chretien de tendre lautre cuisse...
Parlons des chretiens....comment apres 2000 ans d'histoire sanglante,de viols,vols,famille detruites ,avenirs brules,colons veritable....comment peuvent ils avoir l'audace de lever la tete?et pourquopi cette religion est encore legale??
et l'Islam (seule religion que les juifs considerent comme leur proches(demandez a vos grands meres))comment lislam peut demander au peuple de la liberte de se plier au terorisme?
cest prouve par de nombreux musulmans que le coran des teroristes est un mensonge...alors pourquoi on entend parler des musulmans que dans la violence?pourquoi on entend rien de pacifiste? pourqoui on entend en france ''mort aux juifs''?pourqoui les juifs? on est senses parler d'israel,non?
je pense que la haine gratuite doit etre punie ou au moin aprehendee(mur de separation)
Sachez encore une fois que les Juifs sont les derniers a rechercher la guerre et le sang car ils ont vu du sang des millenaires durant.et ils nont aucun pays a part ce petit morceau qui attire toutes les convoitises.
NE CONFONDEZ PLUS VOS ENNEMIS ET VOS AMIS.
TOUT DEPEND de votre vision de la vie...si pour vous la vie doit etre belle et dans le respect des cultes alors tout le monde peut comprendre Israel.Si pour vous la vie est une souffrance et il faut absoluement punir c3e qui sen sortent ,alors on devra vous arreter car il ne faut pas faire de mal a rien.
Le 'RESPECT' a 3 axes:Dieu,Homme,Nature
Dieu: respecter Dieu et toutes ses creatures, mais aussi respecter les differences de cultes

L'HOMME:respecter les etresw humains quel quils soient,ne pas voler,tuer.....

NATURE: respecter le monde, les animaux,lecologie....

si c 3 regles sont respectes alors on pourra parler
Merci de mavoir ecoute

Tom Goldfax a dit...

Mmm... Quand on ne croit pas en dieu, c'est déjà mal parti...
Le problème avec votre intervention, cher anonyme, c'est que, postulant le respect de dieu, vous ne tolérez pas ceux qui n'y croient pas et ne veulent pas y croire. C'est un contre-sens difficilement surmontable (pour l'avoir pratiqué avec beaucoup de personnes, notamment dans ma famille, je sais de quoi je parle). De là à dire que tous les Israéliens sont des saints (et je ne dis pas Juifs), laissez-moi en douter. La politique réactionnaire de l'Etat hébreu vaut celle des islamistes palestiniens. Les intégrismes ne se trouvent pas que dans un seul camp (les cathos et les autres religions aussi ont leurs réactionnaires, soit dit en passant !!), malheureusement. Ce serait trop facile.
Si les Israéliens et les Palestiniens pouvaient cohabiter, ce serait le rêve. Hélas, ces peuples ne s'entendent pas - et ce n'est pas le seul fait des Palestiniens, dire le contraire serait un mensonge. La seule chose qui pourrait les unir, c'est de placer en arrière plan leurs religions respectives, voire de ne plus en faire un paramètre sine qua non. La religion, depuis la nuit des temps, c'est le mal qui ronge les humains, qui les désunit. Ce qui les unirait, c'est le bien pour tous, pour la nature, pour la vie simple sans prise de tête et sans guide quelconque pour leur scléroser leurs pensées. Mais on n'en est pas à ce stade et il faudra composer sans. Pour l'instant, deux états, c'est ce qu'il devrait y avoir de mieux, jusqu'à ce qu'il y ait réconciliation. Mais deux états inviolables, pas un état palestiniens rongé de l'intérieur, parce qu'il y a des petites colonies israéliennes qui viennent s'y implanter. Il y a tant à dire que je pars dans tous les sens.

Mes articles

QUI EST DONC CE JIGÉ?

Ma photo
Laval, Québec
L'AVC qui a laissé mon corps handicapé en 1990 m'a aussi donné une compréhension inouïe de tous les êtres vivants (surtout humains mais aussi animaux).
Les scientifiques disent que nous utilisons seulement 10% du cerveau. Peut-être mon 10% s'est-il légèrement déplacé car des choses qui sont faciles à la plupart me sont impossibles ou difficiles et des choses qui leur sont extraordinaires sont très ordinaires pour moi.

Mes amis disent que je suis philosophique car je ne prends pas la vie pour acquis: je la questionne jusqu'à ce qu'elle me donne des réponses. Mais cela m'a amené à découvrir quelques uns de ses secrets, et ces secrets, je veux les partager avec toi, ami. (Voir L'HOMME QUI CHERCHAIT DES RÉPONSES -juil. 2008)

Articles les plus consultés

COMBIEN DE PAGES ONT VISITÉ MES AMIS ET D'OÙ SONT-ILS?



Compteur gratuit
DEPUIS JUIN 2009


Flag Counter





CES AMIS SONT ABONNÉS À CE BLOG