.

.

Le passage à l'espèce future






Ami lecteur je te salue

Ceux qui me lisent habituellement savent que l’Évolution s’apprête à faire un nouveau pas –très important (comme quand l’Homme est sorti du singe). Maintenant, c’est celui que j’appelle «l’Homme après l’Homme» qui sortira de nous. C’est imminent; il ne faut pas croire cependant que toute l’humanité va se transformer d’un bloc; d’ailleurs en apparence il n’y a pas UNE humanité: il n’y a que 6 milliards d’individus UNIQUES, et tous n’en sont pas à la même étape de l’aventure humaine. Mais ce qui nous intéresse c’est comment se fera le passage de nous à lui. C’est ce dont j’aimerais parler aujourd’hui.

Tout d’abord, comme au tout début il n’y aura aucun changement physique1 (c.a.d. que si on juge sur la seule apparence physique, il n’y aura pas de différence)2 on ne le remarquera que difficilement, sauf psychologiquement (surtout par une bonne humeur habituelle –ou joie de vivre- et un sens évident de la fraternité).

Est-ce qu’il y aura un miracle initial ou est-ce que ça se fera par évolution naturelle? Oui, il y aura une sorte de miracle (un peu comme quand un premier Homme s’est manifesté dans le grand singe). C’est-à-dire que la notion de miracle n’appartient qu’au mental3, au-delà du mental, tout est parfaitement naturel. Alors d’un point de vue non mental, miracle ou évolution naturelle, c’est la même chose. Mais cette nouvelle faculté (que j’appelle «Harmonie»4 faute d’un meilleur nom) sera là, complète, dès le début et se développera au cours des siècles (tout comme aujourd’hui nous manions le mental beaucoup mieux que l’Australopithèque, mais la faculté mentale était là, entière, dès le tout début).

Quelques uns parmi nous inclinent vers la spiritualité et cherchent à connaître leur vraie nature (le "qui suis-je" des philosophes); alors ils adoptent une tradition spirituelle ou une autre, pratiquent une sadhana (discipline spirituelle) ou une autre, suivent un maître spirituel ou un autre. Je vais sûrement me faire des ennemis, mais le maître est –ou devrait être- optionnel bien qu’il soit d’une valeur inestimable pour ses disciples: il sert d’exemple vivant de la réalité de ce que nous cherchons à réaliser (i.e. notre véritable nature).

Un exemple vivant, qu’est-ce que ça veut dire? Tout simplement que le «maître» a réalisé ce qui n’est qu’un potentiel pour chacun de nous. Un jour j’ai visité un blog qui parlait de "l’amour inconditionnel du maître". Ce n’est pas une image, c’est tout à fait exact. Mais pourquoi cela nous attire-t-il tellement? Parce que lui a réalisé ce qui n’est qu’un potentiel pour nous: nous aussi souhaiterions être rayonnant d’amour pour tous, empli de joie et de béatitude ineffable, avoir toutes sortes de "pouvoirs", etc. (nous sommes tellement limités en Homme). Or le maître, par sa seule présence, nous garantit que le but que nous poursuivons est réel et que c’est éminemment souhaitable.

Ça veut dire que TOUT ce que le maître est, nous le sommes aussi POTENTIELLEMENT. Et en apprenant à connaître notre véritable nature, nous faisons une réalité de ce potentiel. Au départ le «maître» est un homme (ou une femme) ordinaire comme toi ou moi; puis par une recherche habile et persévérante (et peut-être avec l'exemple de son propre maître), il a découvert sa véritable nature. Et cela, nous le pouvons TOUS (à condition de le vouloir vraiment et de le rechercher). En fait le «maître» a suivi une discipline spirituelle (aux paramètres bien connus et identifiés par la spiritualité) qui a compimé des siècles d’évolution en quelques années, de sorte qu’il est aujourd’hui tel que l’humanité sera demain. Le «maître spirituel» est donc en quelque sorte «l’Homme après l’Homme» ou en d’autres mots, l’humanité de demain aura les mêmes caractéristiques que le maître spirituel d’aujourd’hui.

Mais n’espérons pas faire l’économie de l’effort/recherche pour connaître notre véritable nature et jouir de tous ses avantages. Comme je l’ai dit dans
Karma, on récolte ce qu’on a semé. Et si je ne sème rien, je ne peux pas m’attendre à récolter des patates. Le CHERCHES ET TU TROUVERAS sera donc toujours vrai. Mais ce sera plus facile. Plus facile comment?

Nous savons que l’humanité d’aujourd’hui comprend 6 milliards d’individus dont quelques dizaines de «maîtres spirituels»/«Hommes après l’Homme». Imaginons maintenant qu’après un éclaircissement de notre atmosphère psychologique (dont je parlerai plus tard), il y ait soudainement 100,000 «maîtres spirituels» (ce qui ne représente que 1/6,000 de l’humanité, ou 1 "maître" pour 6,000 Hommes). C.a.d. BEAUCOUP plus de facilité pour BEAUCOUP d’entre nous d’être guidé vers une vie plus heureuse; et ces 100,000 formeront peut-être 1,000,000 de «maîtres spirituels»; dans ce cas, on verrait «une nouvelle humanité» en quelques générations à peine.

Alors, ami, ne te fies pas à la situation présente: on peut constater que présentement nous sommes à une époque matérialiste, et pfft, soudainement les conditions seront différentes et tout changera (maintenant c’est la nuit mais TRÈS bientôt ce sera le matin et le soleil réchauffera notre cœur)

(Plus tard je dirai comment et pourquoi c’est nous, aujourd’hui, qui formerons cette nouvelle espèce, quelle sera sa faculté principale (tout comme le mental est la nôtre) et les avantages inouïs que cela apportera)


______________
1. Lorsqu’il y a changement de règne, la nouvelle espèce ressemble assez étrangement à la dernière espèce du règne précédent; ainsi la première plante ressemblait au cristal, le premier animal (une sorte d’éponge), au végétal, et le premier Homme, au grand singe; on peut donc prédire sans craindre de se tromper que "l'Homme après l'Homme" sera physiquement comme nous. Ce n'est que psychologiquement qu'il sera TRÈS différent. 2. Ce n’est qu’après plusieurs siècles que les premiers changements physiques apparaîtront. 3. Le mental est très compétent pour étudier/comprendre le mécanisme des choses physiques, mais il est aussi très limitatif : il est INCAPABLE de connaître quoi que ce soit des autres plans d’existence (il ne croit même pas à leur existence). Par exemple, en vertu de la gravité, le mental a décrété qu’un corps qui flotte dans l’air est une impossibilité; "et si ça existe, dit-il, c’est un miracle". La spiritualité connaît très bien la lévitation (il y en a de multiples cas avérés dans tous les pays et à toutes les époques). Ça répond à une loi (mais une loi NON PHYSIQUE) et ce n’est pas du tout un «miracle» (sauf pour le mental). 4. Ce n'est pas du tout ce que l'on entend habituellement par ce mot. Je l'appelle HARMONIE parce que ça semble être sa qualité principale -mais non la seule cependant. (J'en parlerai davantage plus tard; en attendant, voir L'Homme harmonieux).










3 commentaires:

grenouille a dit...

Meilleurs voeux Jigé et tous les lecteurs de ce blog...
Puissions-nous voir germer toutes les graines plantées par tous ces être de lumière...

babeth a dit...

merci de ta visite sur mon blog.
Le tein ausssi est trés interessant et surtout enrichissant. J'ai un autre blog sur un autre site. Viens me rendre visite si tu veux.
voila le lien :
http://elisal.centerblog.net/

Amin a dit...

Bonjour Jigé,
Merci pour ta visite et ton commentaire sur mon blog (http://amin20d.blogspot.com). J'aime le contenu et le ton de ton blog, un ton apaisé. Je suis impatient de lire ton article sur la crise financière. Ce que je voudrais montrer, c'est que la crise financière est la conséquence de la crise morale. Mais l'article a pris un ton "coup de gueule". J'espère en écrire un autre plus orienté économie et philosophie. A bientôt donc.

Mes articles

QUI EST DONC CE JIGÉ?

Ma photo
Laval, Québec
L'AVC qui a laissé mon corps handicapé en 1990 m'a aussi donné une compréhension inouïe de tous les êtres vivants (surtout humains mais aussi animaux).
Les scientifiques disent que nous utilisons seulement 10% du cerveau. Peut-être mon 10% s'est-il légèrement déplacé car des choses qui sont faciles à la plupart me sont impossibles ou difficiles et des choses qui leur sont extraordinaires sont très ordinaires pour moi.

Mes amis disent que je suis philosophique car je ne prends pas la vie pour acquis: je la questionne jusqu'à ce qu'elle me donne des réponses. Mais cela m'a amené à découvrir quelques uns de ses secrets, et ces secrets, je veux les partager avec toi, ami. (Voir L'HOMME QUI CHERCHAIT DES RÉPONSES -juil. 2008)

Articles les plus consultés

COMBIEN DE PAGES ONT VISITÉ MES AMIS ET D'OÙ SONT-ILS?



Compteur gratuit
DEPUIS JUIN 2009


Flag Counter





CES AMIS SONT ABONNÉS À CE BLOG