.

.


Avec ou sans corps, on est vivant









Ami lecteur je te salue

Des livres ou des programmes de télé nous rapportent l’expérience de nombreuses personnes qui ont été déclarées mortes, puis qui sont revenues à la vie quelques minutes ou quelques heures plus tard et nous ont raconté des choses très intéressantes sur ce qui se passe après la mort. Que l’on soit sceptique ou que l’on prête foi à leur récit, il n’en demeure pas moins qu’il y a eu mort clinique, suivi d’un retour à la «vie» (ou pour être plus précis, à la seule forme de vie que nous connaissons). Quelles que soient nos croyances sur «l’après-vie», nous pouvons faire une observation intéressante:

Chez toutes les personnes (sans aucune exception) qui sont passées par cette expérience, le sens de la vie et de la mort a profondément et durablement été changé/transformé. En fait elles se rendent compte que LA VIE C’EST PARTOUT, et la mort, ils ne l’ont vue nulle part. Moi-même j’ai eu une expérience assez semblable il y a une vingtaine d’années (semblable seulement car il n’y a pas eu mort clinique mais coma de neuf jours). J’en donne le récit
ici.

On ne peut mettre en doute la véracité de ce fait; reste l'interprétation que l'on en donne. Peut-être n’est-ce qu’une expérience subbjective qui n’influence que ces personnes. Rien ne prouve que c’est vrai pour tout le monde et il est légitime de se questionner. Après tout nous ne savons pas de façon certaine ce qui advient après la mort. Peut-être se trompent-ils ou, comme disent les scientifiques, peut-être leur expérience a-t-elle été recréée au retour par le cerveau. Cette idée paraîtra bizarre à tous ceux qui croient à autre chose que le corps purement physique car la science (par ailleurs si minutieuse dans ses observations) en est encore à croire que la pensée est une sorte de sécrétion du cerveau et donc qu'un plan mental indépendant du cerveau est une "hypothèse non nécessaire".

J’ai un récepteur radio portatif; et comme tous les récepteurs radio, en plus d’un boîtier, il est composé de circuits imprimés, synthoniseur, haut parleur, etc. Mais s’il ne fonctionne plus, il ne me viendrait pas à l’idée de dire que la musique qu’on entendait n’existe plus. Une telle hypothèse paraitrait hyper-limitative, non? C’est une chose ÉLÉMENTAIRE que le cerveau est le support physique du mental. En d’autres mots, le mental se manifeste dans le monde physique par un organe spécialisé appelé cerveau.

De même, c’est ÉLÉMENTAIRE pour moi (pas suite à une lecture ou une croyance, mais par expérience) que lorsque le corps meurt, la conscience de soi existe encore même si le corps ne peut plus la manifester parce qu’il est mort. C.a.d. qu’AVEC OU SANS CORPS LA CONSCIENCE DE SOI EXISTE. Ça veut dire qu’on est TOUJOURS vivant, qu’on ait ou non un corps physique (voir
La vie et Tu es éternel).




3 commentaires:

Ève-Catherine a dit...

C'est un Koan Zen qui va bien avec ce que tu as écris . A quoi ressemblait tu avant d'être sur terre ?

°ainsi-va-la-vie° a dit...

Coucou tu es passé sur mon blog et je suis donc venue visiter le tien :)
Je comprends que tu aimes les animaux et que tu les comprends.
Je fais des etudes de veterinaire justement et c'est pk j'adore les animaux

Voila bonne continuation a toi

A bientot

Serge Durand a dit...

salut jigé,
sur le miroir, il y a mon visage et en face ? Qu'y a-t-il au-dessus de mes épaules ? Soyons honnête ce qu'il y a là-bas sur le miroir au-dessus de mes épaules n'est pas là en face... Il y a un vide au-dessus de mes épaules. Si je cherche les contours de ce vide, il englobe tout le champ du visible. Ce n'est pas un vide c'est de la conscience qui n'est associée à aucun phénomène qu'il soit sensoriel, émotionnel, intellectuel. A l'évidence une partie de la conscience s'avère déjà en dehors du corps et de mon égo. On a cette conscience immatérielle à portée d'oeil. Mon corps et mon cerveau apparaissent dans la conscience et non l'inverse.

Après avoir regardé notre dedans qu'est la conscience, la question n'est plus de savoir si quelque chose de la conscience demeure quand le corps ne fonctionne plus puisque à l'évidence et malgré l'illusion des matérialistes, personne n'a jamais vu quoi que ce soit en dehors de la conscience.
La question serait plutôt de savoir qu'est-ce qui reste de notre individualité dans la conscience une fois le corps mort.

Est-ce celui qui se prend pour ce visage et ce corps qui survit ? L'égo n'est qu'un ramassis d'imitations et de réaction qui se sont fixés sur ce corps. Est-ce l'égo qui peut survivre ? D'ailleurs est-ce une personne ou de multiples bouts de personnalités qui par la mort se désolidariseraient n'ayant plus un corps pour cohabiter...
Quelle conscience de soi subsiste-t-il alors ?

On en revient toujours à ici et maintenant, comment réaliser et vivre depuis ce qui est vraiment sans mort ?

Mes articles

QUI EST DONC CE JIGÉ?

Ma photo
Laval, Québec
L'AVC qui a laissé mon corps handicapé en 1990 m'a aussi donné une compréhension inouïe de tous les êtres vivants (surtout humains mais aussi animaux).
Les scientifiques disent que nous utilisons seulement 10% du cerveau. Peut-être mon 10% s'est-il légèrement déplacé car des choses qui sont faciles à la plupart me sont impossibles ou difficiles et des choses qui leur sont extraordinaires sont très ordinaires pour moi.

Mes amis disent que je suis philosophique car je ne prends pas la vie pour acquis: je la questionne jusqu'à ce qu'elle me donne des réponses. Mais cela m'a amené à découvrir quelques uns de ses secrets, et ces secrets, je veux les partager avec toi, ami. (Voir L'HOMME QUI CHERCHAIT DES RÉPONSES -juil. 2008)

Articles les plus consultés

COMBIEN DE PAGES ONT VISITÉ MES AMIS ET D'OÙ SONT-ILS?



Compteur gratuit
DEPUIS JUIN 2009


Flag Counter





CES AMIS SONT ABONNÉS À CE BLOG