.

.

«La distance n’a pas d’importance»


Cette phrase a été empruntée à une ancienne pub de Bell Québec pour appels interurbains, mais je lui donne un sens très différent. C’est précisément de cette signification différente que j’aimerais parler aujourd’hui.

La faculté mentale de l’être humain lui a été très utile dans le passé pour lui permettre d’observer le monde et
en tirer des lois et des inventions. Mais pour pouvoir observer le monde, il fallait être autre que le monde. Son mental s’est attaché à l’isoler du monde: il y avait donc le monde d’un côté et l’Homme de l’autre. Mais l’humanité a grandi/vieilli; de nos jours de plus en plus de personnes sentent que le mental est une limite à leur perception et à leurs capacités et il devient urgent d’ajouter une dimension supplémentaire (supérieure) qui sera notre guide afin que le mental ne soit qu’un de nos outils. Comme j’ai souvent dit: «Le mental est un très mauvais maître, mais un excellent serviteur».

En quoi la conscience (à naître en nous) sera-t-elle différente et «cent fois mieux» que la conscience mentale actuelle? De très nombreuses façons; la spiritualité dit sans l’expliquer que «nous pourrons tout ce que nous ne pouvons pas». Je parlerai aujourd’hui uniquement de nos perceptions.

Le mot APOCALYPSE n'est pas du tout synonyme de "fin du monde"; ses racines grecques (ἀπο κάλυψις / apo kalupsis) signifient simplement RÉVÉLATION, c.a.d. RÉVÉLATION DE CE QUI EST CACHÉ. Ce qui veut dire que nous percevrons des choses que présentement nous ne percevons pas (plus, plus tard).

Présentement le mental constate que nous ne pouvons pas voir ou entendre au-delà d’une certaine distance; alors il invente la télévision ou le téléphone pour contourner cette incapacité. Mais ce que ce mental ne sait pas, c’est que c’est la CONSCIENCE qui a toutes les perceptions et non le corps, comme il le croit. Autrement dit, il est tout à fait possible de percevoir par la conscience partout sur la terre, sans l’aide du mental ni d’aucune de ses inventions.

Lors de mon AVC, en 1990, j’ai eu toute une série d’expériences, dont une de «clairaudience» (ponctuelle, car je ne suis pas «clairaudient») qui le prouve amplement. Mais je n’ai compris ce que je vais te dire, ami, que plusieurs années après –à la suite d’une autre expérience.

Après mon coma, pendant 3-4 jours, j’entendais deux voix de personnes que je connais: ma sœur L, et C (un collègue de travail, avec qui je m’entendais bien, mais sans que ce soit un ami). (C’était 2 voix distinctes, c.a.d. qu’ils ne parlaient pas ensemble). Il me semblait qu’ils parlaient dans le corridor, juste à l’extérieur de ma chambre (c.a.d. que je les entendais sans les voir). Le son de la voix était clair, clair, comme s’ils étaient à quelques mètres à peine. Le 1er jour j’étais si perdu –mentalement- que je croyais même qu’ils travaillaient dans cet hôpital; et pourtant ma sœur habitait à une quarantaine de km de là (et C, je ne sais pas au juste, je ne l’ai jamais revu). Pourquoi ces deux personnes en particulier? Probablement elles pensaient à moi, alors ça a suffit à créer le contact, «établir la communication ». Alors, oui, NOUS SOMMES TOUS RELIÉS, où que nous soyons dans le monde.

Voici ma tentative d’explication après-coup. Lorsqu’on passe au-delà du mental, une des premières choses qu’on remarque, c’est que TOUT communique (c’est même troublant la première fois, toute cette liberté): on comprend le langage des oiseaux, la montagne nous fait savoir où elle est longtemps avant qu’on ne la voie physiquement, les choses nous apprennent à quoi elles servent, etc.

Pour le mental, c’est des choses extraordinaires ou une sorte de «pouvoir». Mais le mental peut si peu; il faut en être sorti pour comprendre. Et ce «TOUT communique» n’est un pouvoir QUE POUR le mental. Lui ne peut pas, n’est-ce pas, alors si quelqu’un le peut, pour lui c’est un «pouvoir». Mon expérience EXTRAORDINAIRE, c’est qu’au-delà du mental, ce n’est pas un pouvoir du tout, c’est tout ce qu’il y a de plus ordinaire. C’est la façon naturelle d’être: c'est comme ça la vie, c'est tout.

Et tout cela MAINTENANT, EN CE MOMENT PRÉCIS, pas après des tonnes de discipline. On ne s’en aperçoit pas parce qu’on vit dans une conscience très mentale, et comme je l’ai dit, le mental «peut très peu». Alors «les tonnes de discipline» sont nécessaires POUR SORTIR DU MENTAL. Après, tout va.

1 commentaire:

sources-et-traces a dit...

oui,c'est comme ca la vie...tout simplement...tu m'encourage a partager avec toi une petite rxperience c'est que ce mental dont tu parle est vraiment surpasse...quand les sentiments humains sont profonds et reels...mon ami,il m'arrive souvent de sentir les peines et les tourments de certaines personnes sans meme en etre proche ni meme savoir leurs circonstances et avec elan travailler pour leur bien sans avoir une raison precise et quand par hasard ils sachent que j'y etais membre de ce bien ils insistaient a me remercier et vraiment ils m;intimider car mon elan semble les toucher alors que je n'arrive a l'analyser...il est en moi a distance ou bien de pres...c'est tout

Mes articles

QUI EST DONC CE JIGÉ?

Ma photo
Laval, Québec
L'AVC qui a laissé mon corps handicapé en 1990 m'a aussi donné une compréhension inouïe de tous les êtres vivants (surtout humains mais aussi animaux).
Les scientifiques disent que nous utilisons seulement 10% du cerveau. Peut-être mon 10% s'est-il légèrement déplacé car des choses qui sont faciles à la plupart me sont impossibles ou difficiles et des choses qui leur sont extraordinaires sont très ordinaires pour moi.

Mes amis disent que je suis philosophique car je ne prends pas la vie pour acquis: je la questionne jusqu'à ce qu'elle me donne des réponses. Mais cela m'a amené à découvrir quelques uns de ses secrets, et ces secrets, je veux les partager avec toi, ami. (Voir L'HOMME QUI CHERCHAIT DES RÉPONSES -juil. 2008)

Articles les plus consultés

COMBIEN DE PAGES ONT VISITÉ MES AMIS ET D'OÙ SONT-ILS?



Compteur gratuit
DEPUIS JUIN 2009


Flag Counter





CES AMIS SONT ABONNÉS À CE BLOG