.

.







Notre véritable nature


Ami lecteur je te salue

Cette véritable nature, certains l’appellent l’âme ou encore notre nature divine, et bien que ce soit intimement au centre de nous-mêmes, elle n’est pas facile à trouver: de tous les êtres humains, seule une minorité (de plus en plus nombreuse il est vrai) y croit suffisamment pour tenter sérieusement de la trouver, et de ceux-là, seuls quelques uns réussiront. Il y a beaucoup d’appelés mais peu d’élus, dit-on et ce n’est jamais une entreprise aisée. (C’est précisément pour trouver cela qu’on revient sur Terre vie après vie) Les avantages cependant sont incommensurables et valent mille fois l’effort investi. (Ceux qui ne réussissent pas dans cette vie n’ont pas perdu leur temps cependant car ils ont élaboré les conditions pour faire cette découverte importante dans une future vie).

Lorsqu’on est convaincu qu’on ne connaît pas notre véritable nature (qui est divine), il y a 2 manières de la trouver: traditionnellement, au moyen d’une sadhana (discipline spirituelle) assidue, et avec ou sans un maître spirituel (qui sert d’exemple vivant du bonheur ineffable que nous voulons découvrir). Puisque le monde matériel est caractérisé par une absence apparente du divin (d’où la souffrance alternant avec des moments de joie, au lieu d’une joie permanente), par une sadhana assidue on arrive à s’élever jusqu’au plan divin et à s’y établir.

Mais cela ne s’adresse qu’à ceux qui sont mentalement enclins à la spiritualité, c.a.d. une minorité d'entre nous. Or depuis quelques dizaines d’années, il y a une deuxième manière1 –parce que le temps est venu- (la manière traditionnelle reste très valable cependant), qui peut s’adresser à tous les êtres humains –à la condition qu’ils le veulent vraiment. Au lieu de s’élever jusqu’au plan divin, quelques personnes (peu nombreuses encore et répandues sur toute la Terre2) trouvent plus pratique de faire descendre le divin jusqu’à englober le plan physique. Mais il y a des avantages et des inconvénients (pour le moment seulement). L’inconvénient principal est que c’est assez difficile (pour le moment du moins car un jour futur ce sera très facile3, naturel et courant). L’avantage principal est que l’on est aidée d’une formidable façon.

On retrouve les mêmes avantages4 que par la manière traditionnelle, mais comme on n’a jamais renoncé à la Terre pour pouvoir trouver le divin, on jouit de ses qualités alors même qu’on est dans la matière: les maisons, les villes, notre vie quotidienne TOUT est là, rien n’a changé (sauf que tout est harmonieux -une harmonie d’une précision «microscopique» ou «astronomique»5- nous sommes BEAUCOUP plus joyeux et fraternels aussi). C’est incomparablement supérieur à la manière traditionnelle où l’on ne peut éventuellement trouver le divin QUE SI on se détache d’abord du plan matériel.

Pour expliquer cela brièvement je dirai que, dans le cycle universel, nous en sommes à la fin de la «nuit». Les ténèbres règnent encore mais déjà l’aube nouvelle point et le soleil naissant dissipe peu à peu la noirceur; bientôt le soleil paraîtra, glorieux, et réchauffera notre coeur. C’est ce «soleil de la vie» qui rendra cette 2e manière possible (elle est DÉJÀ possible, mais en «germe» seulement); déjà on peut en ressentir les effets. Ceux qui ont «des yeux pour voir» disent les écritures, ou en d’autres mots, qui savent lire les «signes du temps» savent voir de façon certaine l’avenir de notre espèce.

Ce sera une nouvelle étape dans l’évolution. Un jour un singe devint un premier Homme et jetait un regard neuf sur son monde (c’était le même monde, et pourtant si différent car il n’y jetait plus un regard simiesque mais humain), et maintenant le cycle se répète: celui que j’appelle «l’Homme après l’Homme» s’apprête à sortir de nous. Peut-être est-ce le terme d’Homme après l’Homme qui nous trompe. Mais ne vous y méprenez pas; ce ne sera pas du tout un «Homme +» (plus intelligent, plus efficace, etc.), ce sera UNE NOUVELLE ESPÈCE, pas un Homme amélioré. Je dois dire une chose cependant. Cette espèce nouvelle ne sortira pas d’un «chapeau de magicien»: et hop! un Homme après l’Homme! Non! Elle sera formée de nous aujourd’hui, en veston-cravate (comme un élève qui monte de classe: celui qui monte en 5e, c’est le même qui était auparavant en 4e). Alors pas d’Apocalypse finale, pas de météore géant qui tombe sur la Terre, pas de maladie infectieuse à l’échelle de la planète, ou que sais-je? (L’élève qui termine la 4e année n’est pas détruit, il monte en 5e).
_______________________
1. Je parlerai davantage de cette nouvelle manière dans un prochain article (intitulé Un nouveau regard). 2. Mais la distance physique importe peu car là on peut dire que 1m ou 1000 km, c’est la même chose. 3. Presque aussi facile et automatique que de respirer; l’élément déterminant sera l’aspiration (intérieure). 4. Pour un aperçu partiel des multiples avantages voir ICI, ICI, ICI, et ICI. 5. La façon présente pour le corps d’agir est de se fier au mental pour lui dire quoi faire; avec le nouvel être, le corps pourra agir directement, sans l’intervention du mental, qui lui, restera silencieux; j’en ai déjà donné un exemple ICI.





4 commentaires:

Nadia Bergougnoux a dit...

Bonjour Jigé et merci pour ton message de bienvenue. effectivement suis new, en tout cas sur ce type de blog...
j'ai lu ton article, mais trop vite car pressée ce jour. j'y reviendrai, il est très intéressant et mérite qu'on s'y arrête et qu'on le commente, voire discute.
Alors je reviendrai, promis
Bonne journée
Nadia

Tinky a dit...

Salut, Jigé,

Merci d'être passé chez Mimi et moi ! J'ai laissé un autre message plus explicite sur ton autre blog, mais celui-ci est assez étonnant car il rejoint ce que Mimi et moi ressentons profondément, ce à quoi nous aspirons depuis toujours ou presque, même si nous n'avons pas forcément suivi la même voie...
a croire que l'être humain s'affine au fil des épreuves que la vie ou les vies lui offre, et qu'à moment donné, comme la lame du sabre du Samouraï, il est clair, lumineux, tranchant et superbe... Pour mieux mener sa vie, la diriger, sans doute, en dépit de tout. Je sens que nous n'avons pas fini de philosopher, moi...
A bientôt. Puisque c'est comme ça, je vais m'abonner à tes blogs, tiens...
Tinky :-)

Mimi a dit...

Bonjour, Jigé.

Merci pour ton gentil commentaire sur mon blog. La visite du tien m'a réconforter. Comme le dit Tinky (arrivée ici avant moi !)nous avons une façon semblable de voir les choses. Je me suis abonnée à "Connaissance de soi". Je crois comprendre que tu as un autre blog : je m'en vais voir ça tout de suite.

Myu a dit...

je bloque sur : la nature de l'homme "(qui est divine)"
ca demande de plus amples explications !!!
je n'ai pas la réponse mais je ne m'amuserais pas a l'affirmer.

a titre tres personnel je me mefie de toutes les affirmations dogmatiques

j'ai dit...

Mes articles

QUI EST DONC CE JIGÉ?

Ma photo
Laval, Québec
L'AVC qui a laissé mon corps handicapé en 1990 m'a aussi donné une compréhension inouïe de tous les êtres vivants (surtout humains mais aussi animaux).
Les scientifiques disent que nous utilisons seulement 10% du cerveau. Peut-être mon 10% s'est-il légèrement déplacé car des choses qui sont faciles à la plupart me sont impossibles ou difficiles et des choses qui leur sont extraordinaires sont très ordinaires pour moi.

Mes amis disent que je suis philosophique car je ne prends pas la vie pour acquis: je la questionne jusqu'à ce qu'elle me donne des réponses. Mais cela m'a amené à découvrir quelques uns de ses secrets, et ces secrets, je veux les partager avec toi, ami. (Voir L'HOMME QUI CHERCHAIT DES RÉPONSES -juil. 2008)

Articles les plus consultés

COMBIEN DE PAGES ONT VISITÉ MES AMIS ET D'OÙ SONT-ILS?



Compteur gratuit
DEPUIS JUIN 2009


Flag Counter





CES AMIS SONT ABONNÉS À CE BLOG