.

.
L’hypothèse Gaïa







Quand j’ai voulu rédiger ce texte, j’ai commencé par une brève recherche sur internet, et j’ai constaté que ce qu’on appelle l’hypothèse Gaïa et le nom de James Lovelock sont largement connus dans le monde. L’hypothèse Gaïa1 résulte des travaux de James Lovelock2 dans les années 1969-1972 aux États-Unis selon laquelle la Terre serait un vaste un organisme vivant qui régule toutes les formes de vie qu’elle a produite. Or Lovelock n’était ni mystique ni rien de ce genre. Il travaillait comme ingénieur à la NASA.

Autrement dit si nous sommes vivants c’est que la Terre l’est. C’est d’une telle évidence : si la Terre était une planète morte, nous n’existerions même pas. De nos jours nous ne croyons pas que la Terre soit vivante. Nous sommes logiques, et à bas les superstitions : tout le monde sait que la Terre n’est pas un être vivant, c’est seulement une planète qui est nous sert d’habitat. Tellement logiques en fait que nous salissons notre propre habitat par la pollution3 et que nous volons ses richesses sous prétexte d’exploitation4.

Les Anciens étaient plus sensibles à cela. Ils parlaient de la Terre-mère et la vénéraient. De nos jours même des peuplades que nous considérons comme peu évolué (par rapport à NOUS occidentaux bien sûr!) –comme les Amérindiens ou les Inuits- ont un profond respect pour la Terre dont ils ne sont qu’une infime partie. Quant à nous occidentaux il n’est même pas question de vénérer la Terre, mais simplement de la respecter.

Puisque nous nous targuons de logique, il faut en tirer toutes les conclusions. Le simple fait que nous ne pensons même pas à respecter Celle qui nous a donné la vie devrait nous éclairer quant au jeune âge (donc à l’immaturité) de l’espèce humaine. Alors que serait une humanité adulte?

Le petit catéchisme nous apprend que Dieu est tout, et la Genèse raconte comment Il a tout (univers, planètes, plantes, animaux, Hommes) créé HORS de Lui –à partir de RIEN- . Donc Il est tout, mais après avoir créé tout cela Il n’est plus tout; à moins que… que veut dire ce « à partir de RIEN »? S’Il a tout fait avec rien ça ne peut signifier qu’une seule chose : c’est qu’Il a créé tout cela EN LUI. Mais alors, s’Il a créé tout cela en Lui et qu’il n’y a rien en dehors de Lui, ça veut dire que TOUT est potentiellement5 divin. Donc chacun de nous est divin (potentiellement bien sûr puisque présentement l’humanité n’est pas encore complètement développée : ce n’est qu’une « humanité dans l’enfance »).

Alors la vraie question est : comment nous, que l’Église a qualifié de « pauvres pécheurs », pouvons-nous devenir effectivement divin »6? Je répondrai à cela dans un autre article. En attendant souvenons-nous qu’il y a seulement le divin7 et rien d'autre, donc que la Terre et tout ce qu’elle contient (nous aussi) est divin aussi (et digne d’amour). Pour celui « qui a des yeux pour voir » l’hypothèse Gaïa est l’évidence Gaïa.
______________
1. Pour plus de détails, voir l’encyclopédie online Wikipedia. 2.Voir James Lovelock sur Wikipedia. « La plupart d’entre nous ont le sentiment que la Terre est plus qu’une boule minérale ayant à sa surface une mince couche d’air, d’océan et de vie. Nous sentons que notre appartenance est ici, comme si cette planète constituait vraiment notre foyer. En pensant de cette manière les anciens Grecs ont donné le nom de Gaïa à la Terre » J. Lovelock (The Ages of Gaïa) 3. Tout le monde se souvient de l’Exxon Valdez, de l’Erika, de l’Union Carbide à Bhopal ou de Tchernobyl; sans compter les « incidents mineurs ». 4..Les Hommes sont même devenus si efficaces qu’ils ont trouvé le moyen de prendre les richesses de la Terre plus vite qu’elle ne peut les produire, de sorte qu’elle s’appauvrit peu à peu. 5. Je reviendrai dans un autre article sur ce « potentiellement » car là il y a beaucoup à dire. 6. Nous croyons même qu’il est normal qu’il y ait des hauts et des bas dans la vie. 7. Avec Sri Aurobindo je préfère utiliser le mot « DIVIN » car on a mis tellement d’imbécilités dans le mot DIEU qu’il veut tout dire et ne rien dire.




1 commentaire:

Guillaume Goumat a dit...

Super article, je ne connaissais pas James Lovelock et je ne suis pas étonné de voir cette hypothèse Gaïa prendre de l'ampleur suite au changement climatique et à la multiplication des catastrophes "natruelles" (lorsque l'homme en est une des causes, je ne sais pas si l'on peut toujours qualifier ces catastrophes de naturelles).
C'est lorsque l'on perd quelque chose que l'on se rend compte de son existence. Il en va de même de notre Terre, la dégradation de son éco-système révèle, petit à petit, de notre dépendance vis-à-vis d'elle. L'inverse est beaucoup moins vrai, la Terre a vécu sans nous auparavant, elle peut en faire autant dans le futur.

Mes articles

QUI EST DONC CE JIGÉ?

Ma photo
Laval, Québec
L'AVC qui a laissé mon corps handicapé en 1990 m'a aussi donné une compréhension inouïe de tous les êtres vivants (surtout humains mais aussi animaux).
Les scientifiques disent que nous utilisons seulement 10% du cerveau. Peut-être mon 10% s'est-il légèrement déplacé car des choses qui sont faciles à la plupart me sont impossibles ou difficiles et des choses qui leur sont extraordinaires sont très ordinaires pour moi.

Mes amis disent que je suis philosophique car je ne prends pas la vie pour acquis: je la questionne jusqu'à ce qu'elle me donne des réponses. Mais cela m'a amené à découvrir quelques uns de ses secrets, et ces secrets, je veux les partager avec toi, ami. (Voir L'HOMME QUI CHERCHAIT DES RÉPONSES -juil. 2008)

Articles les plus consultés

COMBIEN DE PAGES ONT VISITÉ MES AMIS ET D'OÙ SONT-ILS?



Compteur gratuit
DEPUIS JUIN 2009


Flag Counter





CES AMIS SONT ABONNÉS À CE BLOG